Edit Template
vendredi 24 mai 2024

Islamophobie : La GMP demande un traitement équitable au gouvernement

Suite au discours du Premier ministre Gabriel Attal, lundi dernier, au dîner du Crif promettant une « fermeté exemplaire face à l’antisémitisme », la Grande mosquée de Paris a publié un communiqué ce mercredi, appelant le gouvernement « à montrer l’exemple en condamnant sans équivoque la stigmatisation à l’encontre des musulmans français ». Zoom.

Dans un communiqué publié ce mercredi, la Grande Mosquée de Paris demande au gouvernement de condamner « sans équivoque » les discriminations visant les musulmans français.

La GMP estime que la « fermeté exemplaire face à l’antisémitisme » martelée ce lundi par Gabriel Attal au dîner du Crif doit « s’appliquer de manière équitable à toutes les communautés ».

Une fermeté qui doit être « équitable à toutes les communautés »

« La Grande Mosquée de Paris accueille favorablement » la déclaration du Premier ministre Gabriel Attal, lundi dernier, sur « les tensions intercommunautaires et la nécessité de ne pas laisser le cynisme politique diviser notre société  », affirme dans un communiqué, publié ce mercredi, le recteur Chems-Eddine Hafiz.

« Nous partageons sa préoccupation quant à toute tentative d’instrumentalisation des identités religieuses à des fins partisanes ». Néanmoins, « l’appel à la vigilance et la condamnation que le Premier ministre a exprimés doivent s’appliquer de manière équitable à toutes les communautés ».

« l’antisémitisme musulman » : un concept faux et antinomique

Lundi soir au dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), Gabriel Attal a promis une « fermeté exemplaire » face à l’antisémitisme tout en ajoutant que «l’islamisme est un péril grave pour notre République ».

Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée, répond à cette assertion en indiquant, dans le communiqué, son inquiétude d’observer « l’extension dans l’espace public du faux et antinomique concept d’antisémitisme musulman, qui stigmatise injustement les musulmans français ».

Le texte conclut en appelant « le Premier ministre et son gouvernement à montrer l’exemple en condamnant explicitement et sans équivoque toute forme de discrimination et de stigmatisation à l’encontre des musulmans français ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777