Edit Template
jeudi 13 juin 2024

Une famille en deuil : appel à une marche pour la mémoire de Rayane Lemmouchi

Un an jour pour jour après l’assassinat du jeune dentiste Rayane Lemmouchi, poignardé par une bande de jeunes le 21 mai 2023 aux Lilas, Nabil Mati s’est entretenu avec sa mère – le docteur Laouar Kheira – par téléphone pour recueillir des nouvelles et faire le point sur l’enquête. Focus.

Sous le poids d’une tristesse incommensurable, la douleur de la famille de Rayane est toujours palpable. En effet, la voix de sa mère, chargée d’une mélancolie déchirante, témoigne de la peine immense qu’elle endure chaque jour. Malgré une longue journée de travail, sa fatigue physique se mêlait à une lassitude émotionnelle profonde.

Le deuil et la perte font désormais partie de la vie de la famille Lemmouchi. Le docteur Laouar, la mère de Rayane, a partagé avec nous des souvenirs émouvants de son fils. Ses paroles, chargées de sens, exprimaient une frustration face à l’attente interminable de justice, et un mince espoir que l’enquête finisse par aboutir mais également sa détermination à voir la mémoire de Rayane honorée et ses meurtriers punis.

« La perte de Rayane a brisé toute la famille »

Cette médecin, psychiatre de profession, à Toulouse, a difficilement repris son travail en janvier 2024. « Ce retour au travail n’était pas un signe d’amélioration, mais plutôt une reconnaissance du fait que je ne pourrais jamais aller mieux » explique-t-elle.

La mère de Rayane a repris son travail après avoir constaté que l’attente d’un quelconque apaisement était vaine. Elle nous a souligné qu’elle s’est plongée dans une obscurité profonde dont il est difficile de sortir, « C’est ce que nous ont imposé ces assassins » dit-elle, « Le temps s’est arrêté pour nous depuis l’assassinat de mon fils. ».

La mère de Rayane ne comprend toujours pas pourquoi on a assassiné son enfant. Elle est dans un questionnement perpétuel, un fils toujours respectueux et sans problème. « S’ils lui avaient donné juste quelques secondes de plus, ses assassins auraient certainement renoncé à le tuer, » dit-elle avec une voix empreinte de douleur et d’incompréhension. « C’était quelqu’un qui savait parler à tout le monde. »

« La raison pour laquelle je veux que le procès de mon fils aille jusqu’au bout, c’est pour faire prendre conscience à ses assassins de la monstruosité de leur acte et de leur montrer qui était vraiment mon fils Rayane »

Elle nous a également informés que neuf des suspects dont un mineur étaient sous les barreaux depuis décembre 2023, tandis que d’autres sont encore recherchés. Elle reconnaît que l’enquête avance doucement mais sûrement, et que tous les moyens sont mis à disposition pour qu’elle progresse dans la bonne direction.

Une marche prévue ce lundi 20 mai à 11h

La mère de Rayane tient à remercier toutes les personnes qui l’ont soutenue dans ces moments difficiles, même les anonymes qui continuent jusqu’à ce jour de lui envoyer des messages de soutien. « Leur compassion et leurs mots réconfortants m’ont donné la force de tenir » dit-elle avec gratitude. Dans un élan collectif et familial , la mère de Rayane lance un appel solennel pour une marche silencieuse en hommage à son fils bien-aimé.

Elle convie chaleureusement toutes les personnes qui ont connu Rayane ou qui ont été touchées par son histoire à se joindre à cette marche, prévue le lundi 20 mai à 11h aux Lilas, rue de L’Egalité.

Ce rassemblement sera une occasion de se souvenir de Rayane, de lui rendre hommage et de préserver sa mémoire vivante dans le cœur de tous ceux qui l’aimaient.

Nous avons conclu cet entretien profondément ému en repensant à tous les drames qui ont frappé de nombreuses familles françaises et aux innombrables mères qui ont perdu leurs enfants. Le chagrin de cette mère, face à la perte de son fils, pourrait se résumer en ces mots : « Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es éternellement partout là où je suis. »

Propos recueillis par Nabil Mati

A lire aussi :

Une réponse

  1. Au delà de la douleur toujours présente et lourde ,au delà d’un quotidien devenu absurde et sans goût ،nous réclamons que justice soit faite .
    La VIOLENCE des Rues n’est pas un phénomène anodin ,les vies humaines ne sont pas des chiffre de plus dans une statistique .
    Cela doit se terminer quitte à prendre des mesures rigoureuses .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777