Catégories
Articles récents
11/08/2022
AccueilArabie saouditeL’Arabie Saoudite ouvre son espace aérien à Israël

L’Arabie Saoudite ouvre son espace aérien à Israël

Vendredi 15 juillet, l’Arabie Saoudite a annoncé l’ouverture de son espace aérien à « tous les transporteurs », dont Israël. Un geste qui interroge sur une possible normalisation entre les deux pays. 

L’Arabie Saoudite, qui ne reconnaît pas l’Etat hébreu de façon officielle, vient néanmoins d’annoncer l’ouverture de ses frontières aériennes à Israël. C’est via un communiqué posté sur son compte Twitter que l’Autorité de l’aviation civile saoudienne a annoncé sa décision. Elle a également déclaré souhaiter « consolider la position du royaume en tant que hub mondial ».

L’ouverture de l’espace aérien salué par les Etats-Unis

Le Président américain Joe Biden, en visite vendredi dernier à Djedda, arrivant directement du sol israélien, a salué cette décision. Quant au Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, il a également remercié « [l’Etat] saoudien pour l’ouverture de son espace aérien. Il s’agit seulement d’un premier pas. Nous allons continuer de travailler, avec la prudence nécessaire, en faveur de l’économie, de la sécurité et […] des citoyens d’Israël » rappelle Le Monde. 

Le conseiller à la sécurité nationale des Etats-Unis, Jake Sullivan, a également déclaré dans un communiqué que  « cette décision ouvre la voie à un Moyen-Orient mieux intégré, plus sûr et plus stable, ce qui est vital pour les Etats-Unis et les citoyens américains, mais aussi pour la sécurité et la prospérité d’Israël. ».

Vers une reconnaissance d’Israël pour l’Arabie Saoudite ?

En 2020, dans le cadre des accords d’Abraham, les Emirats arabes unis ont annoncé reconnaître Israël, suivi par Bahreïn et le Maroc. Certains voient dans cette ouverture de son espace aérien, un premier pas des autorités saoudiennes vers cette normalisation avec Tel Aviv au détriment des droits du peuple palestinien. Toutefois, « les analystes prédisent que Riyad n’acceptera probablement pas d’établir des liens officiels avec l’Etat hébreu pendant la visite de M. Biden, ni tant que le roi Salmane, âgé de 86 ans, régnera encore. »

Le passage aérien débloqué par l’Arabie Saoudite illustre  « son intention de devenir un hub mondial dans le transport aérien et de tripler son trafic annuel, pour atteindre 330 millions de passagers d’ici à la fin de la décennie. » rapporte Le Monde. De plus, Ryad aurait comme projet de lancer une nouvelle compagnie nationale aérienne ainsi qu’un nouveau « méga aéroport ».

Un journaliste israélien à La Mecque

Un autre événement a fait polémique ce lundi 18 juillet. Gil Tamari, journaliste et rédacteur en chef de la Treizième chaîne, média israélien, a diffusé un reportage sur la ville sainte musulmane, religieusement interdite aux non musulmans. Dans ce reportage, on peut voir le journaliste israélien visiter La Mecque et filmer notamment la Grande Mosquée. Le reportage a suscité un vif mécontentement dans la communauté musulmane. Certaines personnalités de confession juive ont également condamné son comportement. 

Marie Jarosz