Edit Template
vendredi 24 mai 2024

Attaque inédite de L’Iran contre Israël : 350 drones et missiles lancés

Dans la nuit de samedi à dimanche, en réponse à une frappe contre son consulat à Damas, L’Iran a lancé plus de 300 drones et missiles contre Israël. Une première attaque historique jamais menée par la République islamique sur le territoire israélien. Explications.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’Iran a lancé plus de 300 drones et missiles vers Israël en réponse à une frappe contre son consulat à Damas. Cette attaque constitue la première offensive directe de l’Iran sur le territoire israélien.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Hussein Amir-Abdollahian, a déclaré lors d’une réunion le dimanche 14 avril que cette action était une riposte aux actions « insolentes et contraire au droit international contre l’ambassade iranienne à Damas en utilisant des avions de combat F-35 depuis le plateau du Golan ».

Une réponse face « à l’agression du régime sioniste »

Dans un message posté sur X, la mission iranienne à l’ONU explique que « l’action militaire de l’Iran était une réponse à l’agression du régime sioniste contre nos locaux diplomatiques à Damas ». Elle fut notamment « menée sur la base de l’article 51 de la Charte des Nations Unies relatif à la légitime défense ».

Dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 300 drones et missiles ont ainsi été lancés vers Israël, dont « une majorité » aurait été interceptée avec l’aide « d’une coalition défensive d’alliés internationaux », dirigée par les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et d’autres pays dont la Jordanie. De son côté, l’Iran affirme que « la moitié des missiles lancés avaient atteint leur cible avec succès » :

« La plus importante base aérienne du Néguev a été la cible réussie du missile Kheibar. Les images et les données indiquent que de sérieux dégâts ont été infligés à cette base »

Le ministre Iranien des Affaires étrangères, Hussein Amir-Abdollahian, a déclaré que les forces armées iraniennes « ont frappé une base militaire où sont déployés des avions F-35 ainsi qu’un centre de renseignement et de gestion des opérations du régime israélien ».

L’Occident condamne, l’Algérie félicite

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a fermement condamné, sur X, « l’attaque de drones et de missiles lancée par l’Iran contre Israël ». Il souligne que cela constitue « une escalade sans précédent et une menace grave pour la sécurité régionale ».

Idem pour le président américain Joe Biden qui a assuré à Israël « un soutien inébranlable face à cette attaque de l’Iran ». Toutefois Washington a prévenu dimanche que les Etats-Unis ne soutiendraient aucune riposte israélienne en Iran.

A contrario, lors d’une conversation téléphonique avec le président iranien Ebrahim Raïssi, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a félicité l’Iran pour son attaque sur Israël le qualifiant de « nécessaire pour rétablir l’équilibre dans la région et défendre les droits des peuples opprimés ».

Téhéran met en garde contre une riposte israélienne

« L’affaire peut être considérée comme close. Toutefois, si le régime israélien commettait une nouvelle erreur, la réponse de l’Iran serait considérablement plus sévère » met en garde la mission iranienne à l’ONU.

Alors qu’Israël réfléchit à des éventuelles représailles, Téhéran a mis en garde les Etats-Unis, les exhortant à « rester à l’écart » de son conflit avec Israël. Dans un communiqué, le Corps des Gardiens de la révolution averti que « toute menace entraînera une réponse réciproque » :

« Toute menace émanant du gouvernement terroriste américain et du régime sioniste (…) entraînera une réponse réciproque et proportionnée de la part de la République islamique d’Iran ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777