Edit Template
jeudi 13 juin 2024

Un député brandit le drapeau de la Palestine dans l’Assemblée nationale

Ce mardi 28 mai, le député de La France Insoumise, Sébastien Delogu, a brandi un drapeau de la Palestine en pleine séance à l’Assemblée nationale. Un geste qui lui a valu 15 jours d’exclusion. « Sa punition est une décoration » a commenté le chef de file des insoumis, Jean-Luc Mélenchon. Focus.

Stupeur ou sursaut de dignité, ce mardi, à l’Assemblée nationale. Alors que la députée LFI, Alma Dufour, « sommaient le gouvernement de se positionner plus fermement contre les frappes israéliennes à Rafah », le député Sébastien Delogu a soudainement brandi le drapeau de la Palestine dans l’hémicycle.  

La séance a été suspendue par la président de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, et le député a été exclu 15 jours de l’Assemblée nationale. « Une médaille pour moi et une fierté (…) à l’heure où des enfants sont en train d’être massacrés par des armes françaises », a-t-il déclaré au micro de LCP. 

Un geste historique

Hier à l’assemblée nationale, le député LFI des Bouches-du-Rhône, Sébastien Delogu, a brandi un drapeau palestinien au moment où la chambre parlementaire débattait autour de la reconnaissance de l’Etat palestinien et des massacres en cours à Rafah.

Un geste historique qui a provoqué la colère de Yaël Braun-Pivet, présidente de l’assemblée, entraînant la convocation d’une réunion parlementaire immédiate pour décider d’une sanction. Une censure avec exclusion de 15 jours et privation, pendant deux mois, de la moitié de l’indemnité parlementaire a été prononcé avec l’approbation des députés RN, LR et de la majorité.

« J’ai brandi le drapeau au sein même de la plus grande institution française parce qu’à l’heure où on parle des enfants sont en train d’être massacrés par des armes françaises (…) Je me fous de la sentence que va me donner la présidente de l’Assemblée, ça serait une médaille pour moi d’avoir une sanction »

Le député Sébastien Delogu a ajouté, au micro de LCP, que son « groupe est fier d’être du côté du droit international et des peuples ». Le leader insoumis Jean-Luc Mélenchon a, via son compte X, soutenu le député des Bouches-du-Rhône, en estimant que « sa punition est une décoration et une honte pour toujours pour ceux qui l’ont votée ».

Altercation avec Meyer Habib

La tension est monté d’un cran, par la suite, dans les couloirs de l’Assemblée. Une altercation verbale s’est envenimée entre le député LFI David Guiraud et le député LR Meyer Habib. Le député franco-israélien a interrompu David Guiraud alors qu’il répondait aux questions des journalistes.

« Comment vous leur donnez la parole » a lancé sans gène le député proche de Netanyahou. « Qu’est-ce que tu fous ici, barre-toi », a répondu sèchement le député du Nord qualifiant, au passage, Meyer Habib de « porc dans la boue du génocide ». Pour rappel, le député apparenté LR est régulièrement accusé de faire l’apologie du génocide à Gaza.

Ces scènes électriques se sont produit le jour où trois pays – l’Espagne, l’Irlande et la Norvège – ont formellement reconnu l’État de Palestine et que des dizaines milliers de personnes manifestent depuis lundi soir à Paris pour protester contre les bombardements israéliens sur Rafah. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777