Catégories
Articles récents
28/10/2021
AccueilActualitesTrappes : la revanche électorale d’Ali Rabeh 

Trappes : la revanche électorale d’Ali Rabeh 

© Ali Rabeh.

Ali Rabeh, le maire de Trappes, dont l’élection de 2020 avait été contestée par le Conseil d’état s’est fait réélire par les habitants de la ville dès le premier tour dimanche 10 octobre. Une victoire incontestable pour celui qui avait été accusé de faire le lit du communautarisme.

« Je ne connais que des hommes et des femmes dignes, qui ont un honneur ». Les mots sont d’Ali Rabeh et ils ont été prononcés à l’hôtel de ville de Trappes (Yvelines).

Réélu ce dimanche soir dès le premier tour face à son rival de droite Othman Nasrou, l’élu a vu sa popularité s’exprimer dans les urnes.

L’homme avait vu sa victoire de mars 2020 retoquée par le Conseil d’état. Il lui avait été reproché d’avoir utilisé sa fonction entre les deux tours pour faire des « cadeaux électoraux » aux habitants de Trappes.

« Pour les juges du conseil d’Etat, les masques et kits pédagogiques distribués avec la photo d’Ali Rabeh « ont permis d’assurer la promotion de sa candidature aux élections ». Alors que 4 800 notices d’utilisation comportaient la photographie d’Ali Rabeh, cette distribution a « altéré la sincérité du scrutin », avait relaté le Parisien.

Une belle revanche conquise dans les urnes pour le trappiste soutenu par Benoit Hamon et par les habitants qui lui sont gré d’avoir défendu l’image de la ville dépeinte comme un fief de l’islamisme dans les médias.

« Il a mouillé le maillot sur les plateaux télé, s’en est pris plein la gueule pour nous défendre », témoignent des femmes interrogés par le quotidien français.