Edit Template
lundi 22 juillet 2024

La tentation droitière du gouvernement Attal

La tentation droitière du gouvernement Attal Mizane.info

Deux jours après la nomination de Gabriel Attal à Matignon, quatorze ministres ont été confirmés ou nommés ce jeudi 11 janvier au sein du nouveau gouvernement. Les nominations de Rachida Dati à la Culture et de Stéphane Séjourné au ministère des Affaires étrangères sont les premières surprises de ce remaniement.

Le gouvernement de Gabriel Attal, nommé Premier ministre mardi 9 janvier, a été dévoilé ce jeudi 11 janvier peu avant 20h.  C’est en tout quatorze personnalités qui ont été nommées dont dix faisaient déjà partie du gouvernement Borne. Quatre ministres font leur entrée au gouvernement.

Les arrivées de l’ancienne ministre de la Justice sous Nicolas Sarkozy, Rachida Dati et de L’eurodéputé Stéphane Séjourné sont les premières nominations surprises de ce remaniement. Des nominations de secrétaires d’État pourraient arriver dans un second temps.

Les ténors du gouvernement restent en fonction

Pas de changement significatif pour les « poids lourds » du gouvernement d’Emmanuel Macron qui reste toujours en poste. Gérald Darmanin est maintenu au ministère de l’Intérieuret des Outre-mer comme Bruno Le Maire au ministère de l’Économie et Éric Dupond-Moretti à la Justice.

Marc Fesneau conserve également le ministère de l’Agriculture et Christophe Béchu reste aux commandes de la Transition écologique. La ministre des Sports et des Jeux Olympiques, Amélie Oudéa-Castéra, l’Éducation nationale est attribuée à . Déjà ministre des Sports et des Jeux Olympiques dans le gouvernement Borne, elle voit son ministère considérablement élargi avec la rue de Grenelle. 

Rachida Dati et Stéphane Séjourné

Si elle est moins spectaculaire que l’arrivée de Rachida Dati au ministère de la Culture , la nomination de Stéphane Séjourné comme ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères à la place de Catherine Colonna est également une surprise. Une promotion éclair pour ce fidèle d’Emmanuel Macron, qu’il côtoie depuis le passage à Bercy (2014-2016) de l’actuel président de la République. L’eurodéputé Stéphane Séjourné entre au Quai d’Orsay comme ministre des Affaires étrangères, en remplacement de Catherine Colonna. C’est le plus jeune ministre de la Ve République à occuper ce poste. Pressenti pour la tête de liste de la majorité aux élections européennes, il s’empare finalement de la diplomatie française. Le nouveau Premier ministre Gabriel Attal connaît également très bien Stéphane Séjourné : les deux hommes furent un temps pacsés

La résurrection politique de Rachida Dati

Vedette de ce remaniement : Rachida Dati, l’ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy, première opposante parisienne à Anne Hidalgo, devient la nouvelle ministre de la Culture, après Rima Abdul-Malak qui s’était opposée à la loi immigration. Rachida Dati « est une femme d’énergie, qui ne laisse personne indifférent », a commenté Gabriel Attal sur TF1 jeudi soir. L’actuelle maire du 7e arrondissement est néanmoins toujours mise en examen pour « corruption » et « trafic d’influence » dans le cadre d’une enquête sur ses services de conseil auprès de l’ex-PDG de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn.

« En marche, c’est quoi ? C’est des traîtres de gauche et des traîtres de droite. » Ces déclarations de Rachida Dati remontent à juin 2021, sur France Inter. Deux ans et demi plus tard, l’ancienne garde des Sceaux accepte donc de faire son entrée dans le gouvernement Attal pour incarner le ministère de la Culture. cette nomination est la seule vraie surprise de ce remaniement. D’abord parce que Rachida Dati constitue une vraie prise chez Les Républicains (LR). Elle est maire du 7e arrondissement de Paris et membre du conseil stratégique du parti dirigé par Eric Ciotti.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777