Edit Template
jeudi 29 février 2024

États-Unis : le président Joe Biden ciblé par une enquête de destitution

Joe Biden

La Chambre américaine des représentants, dominée par les républicains, a approuvé “de justesse”, mercredi 13 décembre, l’ouverture formelle d’une enquête de destitution contre le président Joe Biden. Une enquête motivée par les affaires douteuses du fils du président, Hunter Biden, en Chine et en Ukraine. Mizane info fait le point.

La Chambre américaine des représentants a voté ce mercredi 13 décembre en faveur de l’ouverture formelle d’une enquête en destitution (« impeachment ») de Joe Biden. Le vote validé de justesse, par 221 voix contre 212, “a suivi les divisions partisanes, tous les républicains votant en faveur de l’enquête et tous les démocrates s’y opposant” selon le New York Times.

Les républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, accusent le président démocrate d’avoir usé de son influence lorsqu’il était vice-président de Barack Obama, entre 2009 et 2017, pour permettre à son fils Hunter Biden de faire des affaires douteuses en Chine et en Ukraine et d’en avoir tiré un avantage financier. 

La procédure a peu de chance d’aboutir

Approuvé, par 221 voix contre 212, le Congrès américain a validé l’ouverture d’une enquête en destitution du président américain Joe Biden. Les conservateurs, majoritaires à la Chambre des représentants, accuse le dirigeant des Etats-Unis d’avoir bénéficié financièrement des affaires douteuses de son fils en Chine et en Ukraine.

Le vote est survenu quelques heures après le refus du fils du chef de l’État, Hunter Biden, inculpé dans plusieurs affaires judiciaires, de participer à une audition à huis clos organisée par les républicains, qui l’avaient assigné à comparaître au Capitole.

La procédure n’a que peu de chance d’aboutir – le Parti républicain ne disposant que d’une majorité de 222 contre 212 sièges – mais pourrait se transformer en casse-tête pour la Maison Blanche avant la présidentielle de novembre 2024, à laquelle Joe Biden est candidat face à Donald Trump.

« Des accusations infondées » selon Joe Biden

Lors d’une conférence de presse mercredi matin, devant le Capitole, le fils du président américain, Hunter Biden, a tenu a innocenté son père des accusations portées par le parti républicain : « Permettez-moi d’être aussi clair que possible : mon père n’était pas impliqué financièrement dans mes affaires ».

L’ensemble des démocrates et le président Joe Biden ont également dénoncé des « mensonges » dans un communiqué publié peu après le vote :

« Au lieu de faire quoi que ce soit pour améliorer la vie des Américains, [les républicains] s’attachent à m’attaquer avec des mensonges » 

L’enquête risque toutefois “de donner à Biden des maux de tête” alors qu’approche la présidentielle américaine de 2024. Si toutefois, malgré une probabilité très minime, la Chambre des représentants devait voter la destitution au terme de l’enquête, un procès se tiendrait alors devant le Sénat pour mettre fin au mandat du président. 

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777