Edit Template
mardi 23 juillet 2024

Une commission de l’ONU accuse Israël de « crimes contre l’humanité » à Gaza

Une Commission d’enquête de l’ONU a estimé, ce mercredi, que les autorités israéliennes sont responsables de « crimes de guerre et de crimes contre l’humanité » commis au cours des opérations militaires menées à Gaza depuis le 7 octobre 2023, notamment pour « extermination ». Focus

Ce mercredi, une commission d’enquête de l’ONU, créée en mai 2021 par le Conseil des droits de l’homme, a accusé Israël de « crimes contre l’humanité d’extermination, de meurtre, de persécution, de transfert forcé, d’actes de torture et de traitements inhumains et cruels ».

Le rapport de la Commission sera présenté le mercredi 19 juin 2024 à Genève lors de la 56e session du Conseil des droits de l’homme, accompagné de deux documents détaillant les opérations militaires d’Israël à Gaza entre octobre et fin 2023.

Une punition collective contre les civils

Lors des opérations militaires israéliennes à Gaza, la Commission de l’ONU rapporte « des crimes de guerre tels que l’utilisation de la famine comme méthode de guerre, le meurtre, les attaques intentionnelles contre des civils et des biens civils, le transfert forcé, la violence sexuelle et la détention arbitraire ».

Le rapport mentionne que les déclarations de responsables israéliens, prônant des destructions généralisées et la mort de nombreux civils, pourraient constituer des crimes internationaux graves, tels que l’incitation au génocide ou à la violence. Navi Pillay, Présidente de la Commission, précise dans un communiqué :

« Israël doit immédiatement cesser ses opérations militaires et ses attaques à Gaza, y compris l’assaut sur Rafah, qui a coûté la vie à des centaines de civils et déplacé à nouveau des centaines de milliers de personnes vers des lieux dangereux, sans services de base ni aide humanitaire »

La Commission souligne que le grand nombre de victimes civiles et la destruction massive de biens et d’infrastructures civils résultent d’une « stratégie visant à causer le maximum de dégâts, au mépris des principes de proportionnalité ». Elle critique également le « siège total » imposé à Gaza, qualifié de « punition collective contre la population civile ».

Des crimes de guerre en Cisjordanie

En Cisjordanie, la commission de l’ONU a constaté que les forces israéliennes avaient commis « commis des actes de violence sexuelle, de torture, des traitements inhumains ou cruels et des atteintes à la dignité personnelle, qui constituent tous des crimes de guerre ».

Elle accuse également le gouvernement et les forces israéliennes d’avoir « encouragé et incité à une campagne de violence des colons ». L’ambassade d’Israël à Genève a réagi en accusant la commission de « discrimination systématique », affirmant que ses actions « sont toutes au service d’un agenda politique focalisé contre Israël ».

La Commission d’enquête de l’ONU, créée par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies, a pour mission d’enquêter sur les allégations de violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme commises depuis le 13 avril 2021 dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est.

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777