Edit Template
lundi 22 avril 2024

L’experte de l’ONU, qui accuse Israël de « génocide », victime de menaces

L’experte des Nations unies, Francesca Albanese, qui a évoqué des « motifs raisonnables de croire qu’Israël avait commis plusieurs actes de génocide » à Gaza, a déclaré ce mercredi avoir reçu des menaces tout en assurant ne pas vouloir démissionner. Focus.

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits de l’homme, Francesca Albanese, a déclaré mercredi avoir été victime d’attaques et de menaces depuis le début de sa mission pour élaborer un rapport sur la guerre israélienne contre Gaza.

Ces menaces font notamment suite à ses déclarations soulignant que « les actions d’Israël à Gaza rendent la vie des Palestiniens impossible et reflètent une intention de destruction totale, qualifiée de crime de génocide ».

Menacée depuis le début de son mandat

Francesca Albanese, experte mandatée par l’ONU, a affirmé mercredi avoir reçu des menaces mais assure ne pas envisager de démissionner. Malgré la pression, elle déclare que ces attaques ne perturbe pas son travail et la « pousse encore plus à ne pas céder ».

« J’ai toujours été attaquée depuis le début de mon mandat. Je ne dis pas que c’est agréable (…) il m’arrive de recevoir des menaces mais qui jusqu’à présent n’ont pas nécessité de précautions supplémentaires »

Lors d’une conférence de presse sur son rapport soumis au Conseil des droits de l’homme, Francesca Albanese avait indiqué que les données collectées après 5 mois d’analyse sur la guerre menée par Israël à Gaza confirment « la présence d’éléments indiquant que Israël est en train de commettre le crime de génocide à Gaza ».

Des pratiques génocidaires « depuis 1947 »

Ce mardi, durant un symposium aux Nations Unies à Genève, Francesca Albanese a déclaré que Israël a commis de nombreux crimes et violations contre les Palestiniens depuis des décennies, y compris le crime d’apartheid. Elle a souligné que Israël est en train de commettre « trois actes relevant du génocide » :

Tuer des Palestiniens à Gaza, les déplacer et leur imposer des conditions de vie menant à une destruction physique partielle ou totale. Elle a appelé la communauté internationale à faire face à la brutalité d’Israël et à l’obliger à respecter le droit international.

« Israël avait déclaré que son objectif était de détruire le Hamas or ses actions ont conduit à la mort de nombreux civils palestiniens »

Francesca Albanese a également critiqué Israël pour avoir « manipulé le droit humanitaire international pour justifier les violations qu’il commet à Gaza », affirmant que ces pratiques ouvrent la voie au génocide contre le peuple palestinien depuis 1947.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777