Edit Template
dimanche 14 juillet 2024

Royaume-Uni : un projet de loi adopté pour expulser des migrants au Rwanda

Le Premier ministre Rishi Sunak

Le Premier ministre conservateur britannique a obtenu, ce mercredi 17 janvier, le feu vert des députés à son projet de loi visant à expulser des migrants vers le Rwanda. Un soulagement pour Rishi Sunak qui a du faire face à des récents sondages défavorables et aux critiques des organisations humanitaires sur ce texte de loi. Zoom.

Mettre fin à l’arrivée des bateaux de migrants sur les côtes britanniques était l’une des promesses du premier ministre britannique Rishi Sunak. Ce mercredi, après deux jours de débats au palais de Westminster, le projet prévoyant la délocalisation du système de demande d’asile au Rwanda a été adopté.

Le texte a été approuvé en troisième lecture à la Chambre des Communes avec 320 votes pour et 276 contre malgré les vives critiques des associations humanitaires.

Un projet annoncé depuis avril 2022

Annoncé en avril 2022, le projet visait à décourager l’afflux massif de migrants dans des petites embarcations à travers la Manche : 45 000 en 2022 et près de 30 000 l’an dernier.

Dans ses grandes lignes, le texte permet de renvoyer les demandeurs d’asile vers le Rwanda où leurs dossiers seront examinés. Ils ne pourraient ensuite en aucun cas retourner au Royaume-Uni, l’asile ne pouvant s’obtenir que dans le pays africain en cas de validation.

Lors de l’examen du projet à la Chambre des communes, des dizaines de députés conservateurs ont soutenu, en vain, des amendements visant à durcir le texte. Ce mardi, le Premier ministre avait du faire face à la démission de deux vice-présidents du son parti tandis que d’autres dénonçaient une atteinte au droit international.

Un partenariat économique avec le Rwanda

Craignant pour la sécurité des demandeurs d’asile envoyés au Rwanda, la Cour suprême britannique a d’abord rejeté le projet de loi dans sa première version. Un nouvel amendement défini ainsi le Rwanda comme un pays-tiers sûr et empêche le renvoi des migrants vers leurs pays d’origine.

Ce partenariat avec le Rwanda est estimé à plusieurs centaines de millions d’euros. Le pays a déjà reçu près de 240 millions de livres (280 millions d’euros) de la part du Royaume-Uni. Le président rwandais, Paul Kagame, a réagi à cet accord :

« Cet argent ne sera utilisé que si les [migrants] viennent. Si ce n’est pas le cas, nous pourrons le rendre »

Malgré l’adoption du texte, l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a estimé mercredi que la dernière version du projet n’était « pas compatible » avec le droit international. Le projet de loi devra désormais être approuvé par les membres non élus de la Chambre des Lords.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777