Edit Template
dimanche 19 mai 2024

Mustapha Cherif : «  La plupart des historicistes n’arrivent pas à reconnaître les limites et les contradictions du credo herméneutique »

Mustapha Cherif : «  La plupart des historicistes n’arrivent pas à reconnaître les limites et les contradictions du credo herméneutique » Mizane.info

Philosophe et islamologue, lauréat du prix UNESCO du dialogue des cultures, Mustapha Cherif a récemment publié un ouvrage intitulé « Lire le Coran » aux éditions Unicité. Mizane.info a voulu en savoir plus. Entretien.

Pourquoi écrire encore sur le Coran, alors que vous aviez déjà publié un ouvrage intitulé « Le Coran et notre temps » aux éditions Albouraq en 2012 ?

Mustapha Cherif : Étant donné l’importance de l’islam dans l’histoire de l’humanité et du monde actuel, il est paradoxal qu’il soit méconnu, malgré une reconnaissance de ses apports dans nombre de domaines. Mon ouvrage « Le Coran et notre temps », était une présentation du Coran. Par contre, ce nouveau livre « Relire le Coran » est la suite, c’est un approfondissement sur la compréhension de la Révélation. Ils sont complémentaires.

Lire au sens d’interpréter le Coran est une nécessité pour le comprendre et éclairer la société. Les extrémistes de tous bords le déforment. L‘islam non seulement n’est pas une menace, mais il est un partenaire vital pour relever les défis de l’heure que sont la déshumanisation, la déspiritualisation et la dépolitisation. Le monde dominant est dans l’impasse nous devons contribuer à aider l’humanité à trouver une juste orientation.

Quel est votre but scientifique et votre méthode ?

MC :  Mon but est de contribuer à faire émerger une juste compréhension de l’islam, à présenter son vrai visage, grâce aux héritages et aux développements de recherches en islamologie qui utilisent l’informatique et la linguistique à commencer par l’étude du Coran, la source fondatrice. C’est une intention qui se veut scientifique et citoyenne, d’intérêt général. Ni apologie, ni dénigrement, postures idéologiques qui déforment. Il n’y a rien de plus passionnant que de questionner le Coran et sa première mise en œuvre la Sunna du Prophète.

Ma méthode consiste à tenir compte du principe fondamental posé par le Coran qui est sa ligne directrice, son économie générale, ses finalités et la voie du Prophète qui nous donne des précisions sur comment pratiquer la religion. Ce qui compte est de saisir la cohérence du Message divin. Assumons nos responsabilités en lisant ce livre unique, comme s’il est révélé ici et maintenant. Sa force incomparable est d’être inépuisable, valable en tout temps et tous lieux. Il est clair et nous laisse la possibilité de le contextualiser.

Sur quelle base critiquez-vous ce que vous appelez la lecture fondamentaliste ?

MC : La lecture fondamentaliste et extrémiste trahit l’islam qui prône la modération. Dans l’Islam contemporain, notamment depuis le XVIIIe, comme pour toutes les religions et doctrines, on observe la tentation de figer le passé. La lecture fondamentaliste déforme. Elle ne discerne pas entre l’essentiel et le secondaire, l’universel et le particulier, l’inconditionnel et le conditionnel, le toléré et l’interdit, le recommandé et le déconseillé.

Les intégristes sont minoritaires et en s’opposant au sens profond, à l’intellectualité et au libre arbitre, en vérité s’opposent à ce qu’il y a de beau dans le Coran : la foi réfléchie, la raison raisonnable, outils d’émancipation et de sagesse, et la mystique comme approfondissement de l’acte d’adorer. Leur lecture est arbitraire. Elle contredit le principe de miséricorde et de responsabilité humaine. Sur les questions théologiques essentielles le Coran se présente lui-même comme clair (mubin) : « Tels sont les versets du Livre explicite. ». (12-1) et « Voici les versets du Livre qui sont d’une lecture explicite. » (15-1).

Sur cette base et des débats théologiques nombreux, depuis des siècles, un consensus doctrinal de l’islam sur la nature de Dieu, la nature du Coran, le rapport entre loi et vérité, ect est reconnu. En même temps le Texte peut être interprété. Le Coran révèle et laisse chacun libre. Il réactive l’exercice de la raison, éclaire et transforme la vie des croyants. Sa ligne est celle du juste milieu.

Ce sont des hommes à la vision étroite qui opèrent des contresens et fabriquent des clichés. la Révélation lance des défis à l’intelligence humaine. Les pseudos-modernistes tout comme les intégristes s’enferment dans des impasses, celles de l’intolérance, de l’exclusion et de la violence réelle ou symbolique.Le Coran reste une source intarissable et inestimable, une guidance pour toute l’humanité, si on est patient et réfléchi.

Parler de logique au sujet du Coran, n’est-ce pas un postulat ?

MC : Tout ce qu’il énonce est basé à la fois sur la réalité, la logique rationnelle et sur le mystère, un horizon qui dépasse la raison. Il s’adresse au cœur et à la raison. En ce XXIe siècle, la recherche scientifique explorant les vibrations, l’invisible et l’infini du monde, les avancées des neurosciences, de l’intelligence artificielle, de l’informatique et de la linguistique, ainsi que les progrès en matière d’herméneutique des textes, encouragent à faire découvrir le Texte de l’islam à l’aune de notre temps, Texte qui se dit lui-même sans aucune faille et au style inimitable. 

Pourquoi lire le Coran ? Quel bénéficie peut-on en tirer ?

MC : Le bénéfice pour tout lecteur croyant est immense. Il gagne en sérénité, en confiance et en mode de vie équilibré et mesuré. Le Coran donne des repères clairs notamment sur le fait que l’être humain n’est ni pas fruit du hasard mais créé selon un projet divin. La base de ses repères est le fait que Dieu est unique, et qui a honoré l’humain en lui donnant la vie, le libre arbitre et le statut de représentant du divin sur terre . De notre comportement sur terre dépendra notre devenir dans l’au-delà.

Le Coran offre des réponses aux grandes questions et oriente vers le bien. L’islam est interpellé sur ce qu’il dit sur lui-même, sur le sens de la vie et sur l’humanité Il s’agit par l’écoute attentive du Coran de connaître notre origine et notre devenir, de participer à la recherche d’une vie meilleure et de nouvelles perspectives. C’est une spiritualité fondée sur un principe limpide le Tawhid, Dieu est Un, l’Unique, la Réalité ultime, Celui à qui rien ne ressemble. Le monde et tout ce qui est créé est relatif et éphémère. « Crois qui veut » dit le Coran.

Le Coran est-il une vision du monde, un code de vie, ou une éthique ?

MC : Tout cela et plus encore. C’est le souci de l’équilibre et de l’harmonie, un Livre ouvert, une Voix qui nous parle. Le Coran nous apprend à vivre selon une éthique universelle, et à nous connaître pour surmonter les épreuves de l’existence, être à la hauteur de notre vocation, honorer la vie, adorer en vérité le Seigneur. Ne rien idolâtrer, ne pas dévier, ne pas s’aveugler.

Ce qui compte est notre comportement, se réaliser, être bon, équilibré, ouvert et réfléchi, en gardant le cap sur l’essentiel tel que le définissent le Livre et la Sunna. Ce qui est visé est de réaliser l’homme complet, total, universel, qui ne sacrifie aucune dimension clef de la vie. Ces dimensions sont trois : l’être de nature, l’être de raison et l’être spirituel.

Si le Coran est clair, pourquoi tant de contradictions avec ses principes dans les comportements des musulmans ?

MC : L’islam est cohérent mais les musulmans ne le sont pas toujours. Il est aujourd’hui mal représenté, par ceux qui versent dans le rigorisme et aussi par certains qui s’autoproclament directeur spirituel et représentants du culte, les marchands du temple, alors qu’ils ne disposent ni de compétences ni de légitimité.

Mais la plupart des citoyens de confession musulmane ne sont pas dupes. Ils savent discerner et respectent les savants du juste milieu. Gardons confiance et prouvons que l’islam, guidance universelle, sait conjuguer authenticité et progrès. Les dérives de certains inauthentiques musulmans ont des causes multiples : politiques, géopolitiques, économiques, sociaux, et psychiques, aggravées par de l’instrumentalisation et l’ignorance, contradictions de notre époque.

Un Coran des historiens a été publié il y a peu en trois volumes dont l’un des objectifs est de déconstruire la narration traditionnelle jugée apologétique de la compilation du Coran. Avez-vous lu ce Coran des historiens et quel regard portez-vous sur cette entreprise scientifique ?

MC : Je lis évidemment presque tout ce qui concerne le Coran. Et je respecte la diversité des opinions, mais l’ouvrage collectif que vous citez dépasse toutes les limites de l’indécence et du dénigrement, sous prétexte de critiques scientifiques. Le grand islamologue Jacques Berque, avec force et clarté, dénonce ce type de dérive : « Le pédantisme arrogant déployé en la matière par trop de spécialistes. » Les sciences modernes devraient être un atout pour interpréter le Coran. Rien dans l’islam ne s’oppose à la science. Si le recul est un atout scientifique, la grille de lecture positiviste fausse la réalité. Malgré des prédicats ethnocentristes, hier des orientalistes considéraient que le Coran tel que transmis est celui légué par le Prophète et ses compagnons.

Aujourd’hui cela est remis en cause par une partie du courant historiciste. Chercher à comprendre les contextes de la formation du Coran et l’appréhender comme un document historique n’est pas sacrilège. C’est même une approche qui enrichit. Déchiffrer les traces produites par l’histoire de la religion et tenter de les replacer dans notre temps n’est pas vain. Mais l’état actuel des recherches sur le texte coranique montre qu’il n’y a rien de probant de la part des historicistes. La polémique caractérise maints travaux. De par la vivacité de la religion musulmane, des chercheurs occidentaux tentent de connaître le Coran, l’islam et les productions intellectuelles des musulmans. C’est utile. Mais l’impact est limité.

Malgré la profusion d’écrits, souvent polémiques, l’islam reste méconnu, peu enseigné et objet de préjugés et de crispations. Des historicistes s’obstinent à faire croire que l’islam est une « hérésie » fondée sur des mythes et des légendes. Ce que disent les sources musulmanes sur l’origine de l’Islam, sur la vie du Prophète et sur la naissance du Coran, serait peu crédible, car selon eux il y aurait des choses invraisemblables, des contradictions, et des falsifications historiques. Ce n’est pas le fondamentalisme qui est attaqué mais l’islam. Tout comme par le passé, ce n’est pas la chrétienté et l’intégrisme qui sont attaqués mais le christianisme.

La plupart des historicistes n’arrivent pas à reconnaître les limites et les contradictions du credo herméneutique. Le « Coran des historiens » et d’autres travaux de ce type, y compris par des intellectuels qui se disent de culture musulmane, chiites ou sunnites, et qui tentent de repenser la compréhension du livre saint de l’islam, au lieu d’éclairer son histoire et de traduire de manière intelligible les évolutions de la pensée en islam, les rendent confuses et opaques. Leur approche est condescendante et inappropriée. Une partie de ces auteurs tente de cacher, sous un vernis de scientificité, une vision idéologique, dédaigneuse de normes éthiques, de la diversité du sens et de la complexité du réel. Ils s’obstinent à refuser à l’humain de comprendre sa condition de mortel et de méditer son origine et son devenir.

Le Coran vise la vie et aide à l’honorer. Nous savons que pour pouvoir maîtriser notre temps, il faut comprendre le passé. Mais dans le champ des sciences sociales, humaines et gestionnaires, notamment en histoire, se côtoient des œuvres majeures et d’autres stériles incapables de respecter l’altérité, et l’horizon des valeurs de l’esprit. Ils n’étudient pas le Coran en tenant compte de ce qu’il dit, mais en le réduisant aux prismes d’autres textes et des préjugés de notre époque. C’est une contre-science, qui dénature l’autre. Ils polémiquent au sujet de la question de l’«Auteur », sans répondre aux questions essentielles, dont les lecteurs attendent une réponse claire, comme : Le Coran est-il cohérent ou incohérent ? 

Propos recueillis par la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777