Edit Template
vendredi 12 juillet 2024

L’Indonésie ouvre la première ligne de train à grande vitesse en Asie du Sud-Est

Indonésie TGV

L’Indonésie inaugure, ce lundi 2 octobre, le tout premier train à grande vitesse d’Asie du Sud-est. Une ligne ferroviaire inédite entre Jakarta et la grande ville de Bandung qui scelle un partenariat économique et commerciale avec la Chine. Le focus de la rédaction.

L’Indonésie ouvre ce lundi sa première ligne de train à grande vitesse. Baptisé « Whoosh« , acronyme de “Waktu Hemat, Operasi Optimal, Sistem Handal”, signifiant “gain de temps, fonctionnement optimal, système fiable”, le train – qui relie la capitale Jakarta à Bandung en 45 minutes – peut atteindre les 350 km/h et embarquer plus de 600 personnes.

Ce projet économique, estimé à plus de 7 milliards de dollars (6,6 milliards d’euros), est l’aboutissement d’un partenariat avec la Chine dans la cadre de son plan d’investissement nommé « Nouvelles routes de la soie ».

Un symbole moderne des transports publics

Co-construit par quatre compagnies nationales indonésiennes et China Railway International, la ligne ferroviaire – initialement prévue pour 2019 – a subi des retards de fabrication.

Les autorités avaient déjà testé ce nouveau trajet de 142 kilomètres avant l’inauguration de ce lundi. Le président indonésien Joko Widodo, lors d’une cérémonie à la gare centrale de la capitale indonésienne, a déclaré :

 » Le train à grande vitesse Jakarta-Bandung est un symbole de la modernisation des transports publics, en parfaite connexion avec les autres modes de transport « 

Le Premier ministre chinois Li Qiang a également déjà voyagé à bord de ce train, début septembre, lors d’une visite à Jakarta à l’occasion d’un sommet de l’Asean (Association des nations d’Asie du Sud-Est).

Le ministre indonésien des transports, Budi Karya Sumadi, a confirmé la semaine dernière l’intention du gouvernement de prolonger la ligne jusqu’à Surabaya, deuxième plus grande ville de l’archipel.

Plusieurs grandes villes prochainement desservis

À bord des trains composés de huit voitures, les 600 passagers auront le choix entre trois classes de confort. Concernant les prix des billets, il faudra compter au minimum 15 € l’aller simple en seconde classe, 18 € en première classe et 28 € en classe affaires.

A peine inauguré, le président indonésien, Joko Widodo, envisage déjà d’étendre la ligne ferroviaire vers l’est de l’île de Java jusqu’aux Surabaya, à 700 km de la capitale, tout en desservant les grandes villes de Kertajati, Yogyakarta, Solo :

« Nous voulons encourager les citoyens à délaisser leur voiture au profit des transports en commun de masse afin de réduire les embouteillages et la pollution. »

La construction sino-indonésienne de cette ligne ferroviaire fait partie d’un grand plan économique chinois, les « Nouvelles routes de la soie« , qui consiste à développer des routes, des ports, des chemins de fer et d’autres infrastructures hors de Chine.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777