Catégories
Articles récents
29/11/2022
AccueilActualitesLe Conseil d’Etat suspend la dissolution du Collectif Palestine Vaincra

Le Conseil d’Etat suspend la dissolution du Collectif Palestine Vaincra

Le Conseil d’État annonce aujourd’hui la suspension du décret de dissolution du Collectif Palestine Vaincra publié le 9 mars dernier par le ministère de l’intérieur. « Une première victoire » a commenté l’association et son comité de soutien qui se préparent à un « jugement du recours en annulation« .

Un nouveau camouflet pour le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Dans son ordonnance du 29 avril, le Conseil d’État a suspendu le décret de dissolution prononcé contres l’association Collectif Palestine Vaincra.

Le Conseil d’Etat estime que le décret « n’est ni nécessaire, ni adapté et porte une atteinte disproportionnée à la liberté d’expression et à la liberté d’association », étant donné que le Collectif Palestine Vaincra « ne provoque ni ne contribue à la discrimination, à la haine ou à la violence, que ses prises de position vis-à-vis d’Israël et du sionisme ne présentent pas un caractère antisémite, qu’il a toujours condamné l’antisémitisme, que la campagne de boycott des produits israéliens constitue une modalité légitime d’expression d’opinions protestataires (…) ».

Une décision qui écarte d’un revers de la main les accusations du président de le République, Emmanuel Macron, affirmant à Toulouse que le CPV était un « collectif antisémite ». Pour l’association, « cette décision est un véritable camouflet contre le pouvoir et bat en brèche la propagande de l’extrême droite sioniste et ses amalgames entre antisionisme et antisémitisme. »

Elle réaffirme également selon elle « la légitimité du soutien au peuple palestinien et celle de l’existence du Collectif Palestine Vaincra et de ses diverses activités exercées depuis plus de trois ans à Toulouse et ailleurs« .

Une mobilisation et un soutien réunissant l’Union Juive Française pour la Paix, l’Association France-Palestine Solidarité ainsi que l’Union Syndicale Solidaires avait permis à l’association de développer sa défense et de lancer un Comité contre la dissolution du Collectif Palestine Vaincra qui réunit plus d’une trentaine d’organisations.