Catégories
Articles récents
11/08/2022
AccueildiscriminationInde : « La justice du bulldozer » sème l’angoisse chez les musulmans

Inde : « La justice du bulldozer » sème l’angoisse chez les musulmans

Justice du bulldozer

En Inde, depuis plusieurs mois, des maisons et commerces détenus par des musulmans sont détruits par les autorités. Des destructions vues comme une action de représailles aux dénonciations des propos islamophobes de Nupur Sharma, le mois dernier. Le zoom de Marie Jarosz.

Depuis des mois, les musulmans d’Inde sont sous le collimateur de la justice. Une politique de démolitions de maisons et de commerces a provoqué l’effroi dans la communauté musulmane. Justifiées par les autorités comme une lutte contre les constructions non autorisées, ces destructions au bulldozer apparaissent pour beaucoup de musulmans indiens comme des représailles aux manifestations organisées après les propos insultants envers le prophète de l’Islam, tenus par Nupur Sharma le mois dernier.

Des maisons et commerces pulvérisés après avoir manifesté

C’est après 2 jours de garde à vue que Somaiya Fatima, une jeune femme musulmane de 19 ans, découvre sur son téléphone les images en direct de sa maison réduite en miettes par un bulldozer. L’incident a eu lieu après que son père, Javed Mohammad, s’est retrouvé accusé d’avoir organisé une manifestation le mois dernier à Allahabad.

« Nous sommes musulmans, c’est pourquoi nous sommes ciblés » confie Somaiya Fatima à l’AFP.

La maison de Javed Mohammad n’est pas la première à subir ce triste sort. En effet, des commerces sont également la cible de cette « justice du bulldozer » . En avril dernier, en plein Ramadan, une vingtaine de commerces musulmans ont été détruits, ainsi qu’une mosquée.

Les autorités indiennes justifient ces interventions par une lutte contre les constructions non-autorisées et d’autres activités criminelles. Elles affirment que ces destructions ne concernent que les immeubles construits sans permis. Toutefois, les victimes se trouvent « privées de la possibilité légale de contester les ordres de démolition », comme dénonce le média France24.

Une peur désormais installée chez les musulmans

Somaiya Fatima et sa famille sont originaires de l’état d’Uttar Pradesh, dirigé par Yogi Adityanath, un homme vu comme le successeur du Premier ministre nationaliste Narendra Modi. C’est à lui que les habitants doivent l’apparition de la « justice du bulldozer ».

« Selon Amnesty International, ces démolitions font partie d’une campagne de répression sélective et  » vicieuse » contre les musulmans osant s’élever contre les discriminations dont ils font l’objet » relate France24.

Dorénavant, la peur domine les esprits. « Désormais, nous vivons des nuits sans sommeil et des jours sans repos » confie Mohd Javed après avoir reçu un ordre d’évacuer sa maison, suite à l’arrestation de son frère pour avoir manifesté.

« Ils ont instillé la peur dans toute la communauté », poursuit Somaiya Fatima au point où « chacun regarde sa maison et se dit que si c’est arrivé à nous, cela peut leur arriver à eux aussi ».

Marie Jarosz