Catégories
Articles récents
07/12/2022
AccueilCulte musulmanInde : des propos insultants envers le Prophète créent un tollé à l’OCI

Inde : des propos insultants envers le Prophète créent un tollé à l’OCI

OCI conférence

L’Organisation de la coopération islamique ( OCI) et certains états tels que l’Arabie saoudite, le Qatar et le Koweït ont exprimé leur colère à la suite des propos insultants envers le Prophète de l’Islam, tenus par un porte-parole du BJP, le parti nationaliste hindou au pouvoir. Focus.  

C’est lors d’un débat télévisé il y a quelques semaines que Nupur Sharma, porte-parole du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP), a prononcé des déclarations offensantes envers le Prophète Muhammad. Des propos qui ont suscité l’ire de l’Organisation de la coopération islamique (OCI).

La colère des pays musulmans

L’OCI, basée en Arabie saoudite et qui regroupe 57 pays musulmans, a dénoncé les propos tenus par Nupur Sharma dans un communiqué indiquant que « Le Secrétariat Général de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) a condamné et dénoncé fermement la récente offense faite par un responsable du parti au pouvoir en Inde à notre Saint Prophète Mohamed (PSL) ».

« L’Arabie saoudite a qualifié d’” insultes” les déclarations de Nupur Sharma et a appelé au “ respect des croyances et des religions “ », relate le média Middleeasteye

Le Koweït a également convoqué l’ambassadeur d’Inde afin de faire part de sa colère.

Le Qatar, quant à lui, a convoqué au ministère des Affaires étrangères l’ambassadeur d’Inde à Doha, Deepak Mittal, à qui il a été remis une lettre dans laquelle « le Qatar réclame du gouvernement indien des excuses publiques et une condamnation immédiate des remarques islamophobes ».

En effet, les protestations tombent mal puisque le vice-président indien Venkaiah Naidu est en visite à Doha afin de renforcer les liens commerciaux entre les deux pays.

L’ambassade d’Inde à Doha a répondu dans un communiqué « qu’une “action ferme “ avait été prise contre des « éléments marginaux » ayant tenu des propos insultants, sans détailler. » commente Middleeasteye.

Les mesures prises par le parti Bharatiya Janata

Nupur Sharma a été suspendue de son parti ce dimanche. De son côté, elle affirme avoir tenu ces propos suite à des « insultes » qui avaient été faites contre le dieu indien Shiva. Elle a, depuis, présenté ses excuses sur son compte Twitter. 

Naveen Jindal, chef des médias de l’unité du parti à Delhi, avait également publié un tweet sur la question. Il a été expulsé du parti. 

Le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata (BJP) a déclaré dans un communiqué qu’il « respectait toutes les religions ».

Le ministère des Affaires étrangères du Qatar a également déclaré que « permettre à de telles remarques islamophobes de se poursuivre sans sanction constitue un grave danger pour la protection des droits de l’homme et peut conduire à davantage de préjugés et de marginalisation, ce qui créera un cycle de violence et de haine ».

Marie Jarosz