Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Forif : Gérald Darmanin expose des nouvelles orientations

Darmanin Forif

Le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin a accueilli, lundi, la deuxième session de travail du Forum de l’islam de France (Forif), instance de discussion entre divers représentants du culte musulman. Il a notamment annoncé, durant son discours, plusieurs orientations importantes à venir pour le Forif. Explications.

La deuxième session nationale de travail du Forum de l’islam de France (Forif), lancé par Emmanuel Macron en 2022, s’est tenue lundi 26 février au ministère de l’Intérieur.

La mise en place d’une véritable instance cultuelle représentative similaire à celles existant dans d’autres religions était l’objectif principal voulu par le ministre Gérald Darmanin. D’autres axes majeurs, pour le Forif, ont été exprimés durant cette réunion.

Création d’une fédération et statut de l’imam

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a présidé ce lundi la deuxième session nationale de travail du Forum de l’islam de France (Forif) à son ministère. L’évènement a réuni 86 membres désignés au niveau départemental.

Dans son discours, le ministre a exposé les grandes orientations souhaitées pour le Forif. En premier lieu, l’émergence urgente d’une réelle instance cultuelle représentative de la communauté musulmane. Il a notamment appelé à la naissance « d’une fédération des associations musulmanes comme il y a une fédération des protestants ».

Le ministre a également demandé au Forif travailler à la mise en place d’un statut d’imam de France « dans les six mois à venir ». Il a souligné la nécessité d’avoir des cadres religieux maîtrisant la langue française, bénéficiant d’une protection sociale et d’une formation cohérente « avec les valeurs de la République » :

« Il reste un gros effort à fournir pour que les croyants de France aient des cadres religieux mieux formés, dignement rémunérés et pleinement insérés dans la société française »

Nouvelle structure contre l’Islamophobie

Gérald Darmanin a exprimé ses vives préoccupations quant à l’augmentation des actes antimusulmans en 2023avec une hausse de 30 % par rapport à l’année précédente. Il a souligné que plus de la moitié de ces incidents ont eu lieu pendant les trois derniers mois de l’année :

« Plus de la moitié des faits ont été commis au cours des trois derniers mois de l’année, ce qui montre que le conflit au Proche-Orient a des résonances évidentes sur notre sol »

Dans le même temps, il a annoncé un doublement des fonds alloués à la protection des mosquées et la création « avec le soutien de l’Etat » de l’Association de défense contre les discriminations et les actes antimusulmans (ADDAM).

La structure ADDAM aura pour mission de « prévenir, dénoncer et lutter contre toutes formes de discrimination et d’actes antimusulmans », et de « remplir une mission d’accompagnement, d’assistance et de défense des victimes ». Bassirou Camara, secrétaire général de la Fédération des musulmans du Tarn, a été désigné dirigeant de l’association.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777