Catégories
Articles récents
26/06/2022
AccueilActualitesDarmanin interpelle Bercy sur « l’apartheid bancaire » des mosquées

Darmanin interpelle Bercy sur « l’apartheid bancaire » des mosquées

Ministère de l'économie et des finances

Ce mercredi 8 juin, le ministre de l’intérieur a adressé une note à Bercy concernant les nombreux comptes bancaires fermés “ sans préavis, ni explications “ de plusieurs associations cultuelles musulmanes. 

Après la dénonciation ce lundi 6 juin d’un “ apartheid bancaire “ par le président du Conseil des Mosquées du Rhône, Gérald Darmanin a fait parvenir une lettre au ministre de l’économie Bruno Le Maire afin de l’alerter sur le phénomène. 

Un “ apartheid bancaire “ contre le culte musulman 

Le phénomène, pas nouveau, ne cesse malheureusement de s’étendre. Comme relaté sur Mizane.info ce lundi, de nombreuses institutions musulmanes s’inquiètent de l’ampleur qu’est en train de prendre cet “ apartheid bancaire”. 

Kamel Kabtane publiait lundi une lettre au Président de la république sur son compte Facebook indiquant que “ le phénomène a alerté le Conseil des Mosquées du Rhône ( CMR) qui s’inquiète de ces pratiques discriminatoires qui visent particulièrement les institutions musulmanes ainsi que leurs bienfaiteurs et parfois leurs proches. À plusieurs reprises, le CMR a interpellé les pouvoirs publics sur ce point mais rien n’a été fait.” 

Ayant eu un accès direct à ce courrier, le quotidien La Croix explique que «  Dans sa lettre à Bruno Le Maire, Gérald Darmanin pointe à son tour le “ comportement maintes fois constaté de certains établissements bancaires “, consistant à fermer les comptes d’associations exerçant le culte musulman “ sans préavis, ni explications “ ». 

Le ministre de l’intérieur explique ensuite qu’une rencontre avait été organisée en février dernier avec la Fédération bancaire française qui affirmait que « le recours à de l’argent liquide, à des services de paiement non traçables ou encore à des financements internationaux pouvait  justifier une alerte interne et entraîner la fermeture d’un compte sans explication ».

Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, ministre de l’économie

Equité politique ou souci de “transparence” des finances musulmanes ?

Toutefois, Gérald Darmanin renseigne que « la seule obligation porte sur l’envoi d’une déclaration de soupçon étayée à Tracfin », le service de renseignement chargé de la lutte contre la fraude fiscale, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. 

Tracfin étant rattaché au ministère de l’économie et des finances, le ministre de l’intérieur demande, par son courrier, au ministère de l’économie de se charger également de ce dossier. Gérald Darmanin évoque en effet la difficulté résultant de la fermeture d’un compte qui ne permet plus de tracer des fonds et « complexifie les actes d’investigation qui pourraient être menés par Tracfin ». 

Gérald Darmanin affirme néanmoins entendre l’« incompréhension des responsables d’associations cultuelles musulmanes » et souhaite que « la Fédération bancaire française, dont le ministère de l’économie est l’interlocuteur privilégié, soit sensibilisée au plus haut niveau sur la nécessité d’accompagner cette démarche de dialogue et d’amélioration de la transparence », relate le média La Croix. 

Ajoutons que le ministère de l’intérieur a créé un groupe de travail qui travaille sur cette question au sein du Forum de l’Islam de France ( Forif) lancé à Paris le 5 février 2022, duquel on attend encore les solutions. 

Marie Jarosz