Edit Template
dimanche 16 juin 2024

Belgique : 2 Suédois tués dans une attaque terroriste à Bruxelles

Police Belgique Attentat

Nuit d’horreur en Belgique. Deux supporters de l’équipe suédoise de football ont été tués lundi soir par un homme armé. L’attaque est survenue lundi soir peu après 19h près de la Place Sainctelette, à Bruxelles. L’assaillant a revendiqué son geste au nom du groupe Daesh. Il a été tué ce matin, dans la commune de Schaerbeek, après un échange de tirs avec la police. Zoom.

Deux personnes de nationalité suédoise ont été tuées lundi soir à Bruxelles par un homme armé qui a pris la fuite à scooter. L’attaque est survenue peu après 19h près de la Place Sainctelette, dans le nord de la capitale belge, avant un match de qualifications de l’Euro-2024 de football opposant la Belgique à la Suède au stade Roi-Baudouin.

Déambulant à Bruxelles sur un scooter, le tireur présumé portait un blouson orange fluo avec une arme automatique. Un message vidéo de revendication a été posté sur les réseaux sociaux par un homme « se présentant comme l’assaillant et se disant inspiré par Daesh », indique le parquet fédéral.

Le parquet fédéral belge annonce la mort de l’assaillant

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’assaillant a tué deux supporters, l’un Suédois et le second d’origine suédoise, avec une arme automatique. Une troisième personne, également de nationalité suédoise, « se trouve à l’hôpital, dans un état grave », a précisé le procureur fédéral, Frédéric Van Leeuw.

Le match Belgique-Suède a été arrêté à la mi-temps, vers 21h30. Mais les quelque 35 000 spectateurs du stade Roi-Baudouin n’ont pas été autorisés à quitter l’enceinte dans l’immédiat. L’évacuation a débuté lentement peu avant minuit.

Toute la nuit dernière, le mot d’ordre, relayé par le parquet, était « de rester chez soi aussi longtemps que la menace n’est pas éradiquée ». Le tireur n’a pu être appréhendé que ce mardi matin dans la commune bruxelloise de Schaerbeek.

Le parquet fédéral belge a annoncé ce mardi 17 octobre la mort de l’homme soupçonné d’être à l’origine de l’attentat, après un échange de tir avec la police lors de son interpellation.

La Suède ciblée

Dans la vidéo de revendication, « la nationalité suédoise des victimes est évoquée comme motivation probable de l’acte », a ajouté Eric Van Duyse. 

La Suède serait visé, par le groupe Daesh, pour sa législation ayant autorisé de multiples autodafés du Coran lors de rassemblement. Depuis le 17 août, le niveau d’alerte terroriste est à son maximum dans le pays.

La Belgique avait déjà été la cible de plusieurs attentats revendiqués par Daesh en 2016.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777