Catégories
Articles récents
29/06/2022
AccueilActualitesAu Yémen, une guerre à « 380 000 morts » se poursuit dans l’indifférence

Au Yémen, une guerre à « 380 000 morts » se poursuit dans l’indifférence

47 enfants yéménites ont été tués ou mutilés depuis le mois de janvier, selon le dernier rapport de l’Unicef. Depuis 2014, ce conflit aura fait au Yémen au moins 380.000 morts.

« Au cours des deux premiers mois de l’année, 47 enfants ont été tués ou mutilés à travers le Yémen ». Ces propos sont signés par Philippe Duamelle, le représentant du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), dans un communiqué récent de l’organisation humanitaire.

« Plus de 10 200 enfants ont été tués ou blessés », poursuit le texte, en ajoutant que le bilan réel est sans doute plus élevé.

L’Unicef précise également que plus de 2 500 écoles restent « inutilisables » du fait de leurs destructions et de leurs réutilisations comme lieux pour déplacés ou refuges militaires.

Dans un rapport en novembre 2021 l’ONU soulignait déjà que la guerre au Yémen avait fait près de 380 000 morts dont la plus grande partie liée aux conséquences de la guerre telles que le manque d’eau potable, la faim et toutes sortes de maladies. Les premières victimes étant les enfants yéménites. « En 2021, un enfant yéménite de moins de cinq ans meurt toutes les neuf minutes en raison du conflit », a déjà prévenu l’ONU.

La guerre civile au Yémen a éclaté en 2014. Elle oppose les Houthis, soutenus par l’Iran, aux forces du gouvernement yéménite soutenues depuis 2015 par une coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis.