Edit Template
samedi 13 juillet 2024

Le policier coupable du tir contre le jeune Nahel sort de prison

nahel

Le policier à l’origine du tir ayant entraîné la mort du jeune Nahel à Nanterre, en juin dernier, a été remis en liberté ce mercredi 15 novembre sur décision du juge d’instruction. Il est placé sous contrôle judiciaire. La famille de Nahel dénonce cette libération et appelle à une mobilisation. Zoom.

Cinq mois après les faits « la détention n’apparaît pas comme l’unique moyen d’assurer la protection du mis en examen » a estimé le tribunal, alors que le policier responsable de la mort de Nahel, toujours mis en examen pour « homicide volontaire », a été remis en liberté ce mercredi 15 novembre.

Le fonctionnaire de 38 ans est désormais placé sous contrôle judiciaire et a interdiction de se rendre à Nanterre. Dans un communiqué publié sur Instagram, la famille de Nahel dénonce sa libération et appelle à une mobilisation.

Le policier pourra reprendre son travail

Après plusieurs demandes de remise en liberté rejetées, le tribunal vient de donner un bon de sortie au policier, responsable du tir mortel contre le jeune Nahel, en détention depuis le 29 juin dernier.

La mort de Nahel, 17 ans, tué par un tir policier après un refus d’obtempérer, avait provoqué des violences urbaines dans plusieurs villes françaises au début de l’été.

Le policier restera donc sous contrôle judiciaire et mis en examen pour « homicide volontaire ». Il aura pour interdiction de porter une arme et de se rendre dans la ville de Nanterre mais pourrait, selon le syndicat SGP Police-FO, reprendre son travail dans des postes strictement administratifs.

Plusieurs cagnottes à disposition

Le policier bénéficie, en outre, d’une protection diligentée par l’état. Selon le préfet de police de Paris, Laurent Nuñez, « ayant fait l’objet dès les premiers jours de menaces extrêmement grave » le fonctionnaire de police, coupable d’homicide, et sa famille bénéficient d’une protection.

On apprend également qu’il aurait effectivement touché plusieurs cagnottes ouvertes suite à l’instruction judiciaire de l’affaire. Le secrétaire général d’Unité SGP Police, Grégory Joron, indique sur le sujet ;

« [Les cagnottes] vont de toute façon l’aider au quotidien. D’après mes informations, il a été suspendu et il ne touche qu’une partie de son salaire, de l’ordre de 1 200 ou 1 300 euros ».

Son avocat, Laurent-Franck Liénard, espère requalifier les faits en « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Il ajoute « nous militerons en faveur du non-lieu ».

La famille choquée par la libération « du policier meurtrier »

Dans un communiqué publié sur Instagram, les membres de la famille de Nahel se disent « choqués par la libération du policier meurtrier » et dénoncent un drame « sur lequel la justice doit des comptes » :

« Ma famille, les habitants de Nanterre, nous sommes choqués par la libération du policier meurtrier de Nahel. C’est un drame sur lequel la justice doit des comptes. »

Le communiqué précise qu’une mobilisation « pour contester cette décision » sera prochainement organisée sur Paris « contre les violences policières en France ».

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777