Catégories
Articles récents
29/11/2022
AccueilJeûneL’Aïd el-Fitr prévu lundi 2 mai en France

L’Aïd el-Fitr prévu lundi 2 mai en France

Déjà formulé dès le 2 mars 2022 par le conseil théologique musulman de France (CTMF), le conseil a publié un communiqué le lundi 25 avril 2022 confirmant la date du lundi 2 mai 2022 comme premier jour du mois de Chawwal et donc comme date de l’Aïd el-Fitr en France.

« Le premier jour du mois de Chawwal, correspondant à la fête d’Al-Fitr, sera inchaAllah le lundi 2 mai 2022 » conclut le CTMF, organe composé de diplômés en sciences islamiques « indépendant de toutes organisations et institutions musulmanes », dans son communiqué publié le lundi 25 avril sur leur page Facebook officielle.

Partisan du calcul astronomique, le Conseil Théologique Musulman de France se justifie par le fait que « la conjonction (nouvelle lune) aura lieu, inchaAllah, le samedi 30 avril 2022 à 20h28 GMT (22h28 : heure de Paris) ; les conditions nécessaires à la vision oculaire du nouveau croissant de Chawwal dans le monde seront réunies inchaAllah le lendemain, dimanche 1er mai, à partir de 13h23 GMT (15h23 : heure de Paris) ».

Le CTMF, actif depuis 2015, s’est donné pour vocation d’émettre les dates des grands évènements religieux du calendrier musulman (ramadan, aïd el-fitr, aïd el-kebir, achoura…), de fixer les prix fluctuants de la zakat mais également d’orienter les musulmans de France via des avis juridiques adaptés et des conférences en ligne.

On peut retrouver par exemple, comme membre du Conseil, le professeur Ahmed Jaballah, docteur en théologie musulmane et membre de l’union mondiale des savants.

La grande mosquée de Paris, quant à elle, a tout de même annoncé la nuit du doute pour le samedi 30 avril 2022 « dans le but de déterminer la date de l’Aïd el-fitr ».

Toutefois, bien que sujet à divergence (avec les adeptes de la vision oculaire), la date fixé au 2 mai ne devrait pas être contesté cette année.

L’unanimité des mosquées et organisations musulmanes de France s’étant aligné sur l’annonce fixée – aussi bien par le CTMF et la grande mosquée de Paris – à la date d’entrée du mois du Ramadan, elle ne devrait donc pas faire autrement pour la date de fin.