Catégories
Articles récents
16/01/2022
AccueilActualitesLa France fait retirer des affiches laïques du Conseil de l’Europe

La France fait retirer des affiches laïques du Conseil de l’Europe

Une campagne d’affiches défendant la diversité et la liberté religieuse de porter le hijab a été suspendue à la suite de la protestation politique des autorités françaises, entraînant une cascade de déclarations politique de droite et d’extrême droite.  

« À quel point le monde serait ennuyeux si tout le monde se ressemblait ? », « la beauté dans la diversité », « Mon voile mon choix », « la liberté dans le hijab ». Tous ces messages faisaient partie d’une campagne d’affiches promues par le Conseil de l’Europe en faveur de la diversité et de la liberté de conscience dans le cadre du programme «Droits, Égalité et Citoyenneté» dont le but est de veiller à ce que «l’égalité et les droits des personnes tels qu’ils sont inscrits dans le Traité, la Charte et les conventions internationales des droits de l’homme, soient promus, protégés et effectivement mis en œuvre».

Plusieurs dizaines de visuels en anglais et adaptés au format des réseaux sociaux avaient été mis à disposition sur le site internet du Conseil de l’Europe afin de « lutter contre les discours de haine antimusulmans ».

Une campagne d’affiches subitement interrompue à la suite des vives protestations des autorités françaises. La raison ? Plusieurs affiches ont défendu la liberté religieuse des européennes de confession musulmane de porter le hijab l’illustrant par des photos de femmes portant un voile.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire des politiques français.

«C’est absolument l’opposé de nos valeurs, des valeurs que la France défend : la liberté de conviction bien sûr…Ce qu’on voit dans cette vidéo, c’est le fait de prôner le port du hijab et du voile (…) Nous avons fait part de notre désapprobation», a déclaré Sarah El Haïry, secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’engagement sur LCI.

Une politique anti-laïque

Cette nouvelle offensive politique française contre la liberté religieuse confirme la rupture laïque de la présidence d’Emmanuel Macron amorcée au discours des Mureaux, et dans un contexte d’extrême-droitisation du débat politique en France.

Plusieurs candidats à l’élection présidentielle ont immédiatement accusé l’Union européenne de promouvoir le « voile islamique ».

L’islam est l’ennemi de la liberté. Cette campagne est l’ennemie de la vérité. Elle promeut le voilement des européennes. C’est du djihad publicitaire financé par vos impôts. https://t.co/s2aMGK6uga

— Eric Zemmour (@ZemmourEric) November 2, 2021

A lire aussi :