Edit Template
lundi 22 avril 2024

Fraudes sociales : les Maghrébins dans le viseur de Le Maire

Fraudes sociales : les Maghrébins dans le viseur de Le Maire Mizane.info

Le racisme a le vent en poupe en France. Toutes les digues ont sautées. Sur BFM TV, le ministre de l’économie Bruno Le Maire annonce lutter contre les fraudes sociales mais pas n’importe lesquelles. « Nos compatriotes en ont ras le bol (de voir) renvoyer (les prestations sociales) au Maghreb ». Les explications sur Mizane.info.

Pour la Macronie, en proie à une contestation sociale grandissante dans le pays, la solution trouvée à court terme a le mérite de la radicalité : faire porter aux Maghrébins la responsabilité de la fraude sociale. De quoi s’agit-il ? Invité sur BFM-TV pour commenter l’intervention présidentielle de Macron, le ministre de l’économie et des finances Bruno Le Maire n’a pas fait dans la dentelle.

« Nos compatriotes en ont ras le bol de la fraude », a déclaré le ministre. Évoquant les prestations sociales, Le Maire a déclaré que « c’est le contribuable, c’est l’entrepreneur, c’est le salarié » qui les paient, et qu’« ils n’ont aucune envie de voir que des personnes peuvent en bénéficier, les renvoyer au Maghreb ou ailleurs, alors qu’ils n’y ont pas droit. »

De fortes annonces « en mai »

Pour le ministre de l’économie et des finances,  « le modèle social est fait pour protéger les plus modestes (…) certainement pas pour envoyer illégalement de l’argent à l’étranger ». Le phénomène de l’extrême droitisation de la politique française, confrontée à une montée en puissance du Rassemblement national, ne semble pas avoir ralenti sa marche.

Dans son allocution, Emmanuel Macron lui même a promis « des annonces fortes dès le mois de mai » contre la délinquance et les fraudes sociales et fiscales.

Ces déclarations de Bruno le Maire ont été l’objet de vives critiques de la gauche. Olivier Faure (PS) fait remarquer « l’extrême droite remplit dangereusement le vide gouvernemental » et souligne que « mobiliser des préjugés racistes pour éviter de rappeler que la fraude sociale est essentiellement le fait des employeurs et la fraude fiscale est sans commune mesure ».

Les députés LFI ne sont pas en reste. « Jean-Marie Le Pen est bien vivant. À vomir », a déclaré Thomas Portes, député de la Seine-Saint-Denis. 

Diversion raciste

« La diversion pour sortir de l’impasse sur les retraites ? Alimenter le racisme et servir la soupe au RN. Ignoble. Voilà les consignes de Macron, exécutées par Bruno Le Maire et toute sa bande », s’est exclamé Bastien Lachaud. Mathilde Panot dénonce une « grosse ficelle ». « Vous n’éteindrez pas la colère sociale en semant le poison de la division. On sait désormais que s’ajoute au vide politique votre déchéance morale. »

Quand à Jean-Luc Mélenchon, il a interpellé ses compatriotes musulmans les appelant au sang-froid. « Chers compatriotes musulmans ou originaires comme moi du Maghreb, préparez-vous. Pour faire diversion le gouvernement annonce par la voix de Bruno Le Maire une nouvelle campagne pour vous montrer du doigt. Sang froid. »

Selon la dernière actualisation des chiffres disponibles, la fraude sociale au RSA est évaluée à 800 millions € contre… 27 milliards € pour la fraude aux impôts sur la société.

La fraude aux arrêts maladie atteindrait le montant de 149 millions € contre… 14 milliards € pour les fraudes aux cotisations sociales (salariés non déclarés).

Quant à la fraude aux prestations familiales, elle est évaluée à 119 millions € contre… 17 milliards € pour la fraude à l’impôt.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777