Edit Template
jeudi 13 juin 2024

France : Deux mosquées de nouveau visées par des tags islamophobes

Deux mosquées ont été, une nouvelle fois, vandalisées ces derniers jours en France. La mosquée de Pessac, à Bordeaux, a été recouverte de messages racistes dans la nuit de samedi à dimanche puis, ce mardi, c’est la mosquée Koba, à Lyon, qui a été de nouveau la cible d’un tag islamophobe. Focus.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la mosquée de Pessac, en Gironde, a été profanée par deux messages inscrits sur les murs de l’édifice. Des tags racistes revendiqués par un groupe, déjà connu des services de police, « Action directe identitaire ».

Hier, c’est à la mosquée Koba de la Croix-Rousse, dans la région lyonnaise, qu’un autre tag islamophobe a été découvert. C’est la troisième fois que la plus ancienne mosquée de la ville est visée par des profanations.

Une profanation revendiquée

« Cette nuit la mosquée de Pessac a été victime d’une septième profanation par des militants racistes » , a annoncé dimanche 26 mai, sur son compte X, l’avocat Sefen Guez Guez. Deux messages racistes ont été inscrits sur les murs de la mosquée bordelaise : « Soyez racistes : votez blanc » et « Imams étrangers hors de France ! ».

Ces actes haineux ont été revendiqués par le groupe d’extrême droite « Action directe identitaire », déjà accusé d’avoir dégradé plusieurs permanences parlementaires et locaux associatifs en Gironde.

Ces dégradations surviennent quelques jours avant une audience prévue le 31 mai au tribunal judiciaire de Bordeaux, où la justice examinera la demande de la préfecture de la Gironde d’expulser Abdouramane Ridouane, président de la mosquée de Pessac.

Troisième inscription islamophobe en moins d’un an

Ce mardi, un énième tag islamophobe a été retrouvé sur un mur de la mosquée Koba de la Croix-Rousse à Lyon. C’est la troisième fois en moins d’un an que l’édifice religieux est visé par une telle inscription. La grande mosquée de Lyon a déploré une « situation inacceptable » sur son compte Facebook :

« Cette situation inacceptable prend l’allure d’une volonté de provocation et d’un sentiment d’impunité. Jusqu’a quand ces preux chevaliers de la nuit tombée vont-ils agir de la sorte ? »

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a dénoncé, sur le réseau social X, la « recrudescence de ces actes haineux » tout en exprimant sa « pleine solidarité aux fidèles et responsables de la mosquée ». Le maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael, a également condamné « la haine et le racisme » et a apporté son « soutien à tous les fidèle ».

Les précédents tags islamophobes avaient été découverts en novembre 2023 et en avril 2024. Gérald Darmanin avait notamment annoncé l’ouverture d’une enquête après ces incidents.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777