Edit Template
jeudi 13 juin 2024

CFCM : rectification et retour sur le terme « Islamophobie »

Mercredi dernier, L’ancien directeur de « Charlie Hebdo », Philippe Val, avait déclaré dans une émission du Figaro être ouvertement islamophobe tout en soulignant que ce terme a été créé « par ses ennemis » pour empêcher toute critique de l’Islam. Une déclaration qui a suscité l’indignation mais aussi une rectification du CFCM sur le terme « Islamophobie ». Focus.

Les récents propos de l’ex-directeur de Charlie Hebdo, Philippe Val, qui a déclaré dans « Le Figaro La Nuit » être ouvertement islamophobe ont suscité la consternation chez plusieurs instances et personnalités musulmanes.

Arguant que le terme islamophobie aurait été créé « par les frères musulmans » pour empêcher toute critique de la religion musulmane, le Conseil Français du Culte Musulman a publié un communiqué ce mardi revenant sur les origines et la dénégation du terme polémique « Islamophobie ».

Le terme « Islamophobie » ne vient pas des « Frères musulmans »

Dans un communiqué, publié intégralement sur son compte X, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) a tenu à revenir sur les origines réelles du terme « islamophobie » que « Philippe Val et consorts » accusent d’avoir été créé « par leurs ennemis » pour empêcher toute critique de l’Islam :

« Le terme « islamophobie » est apparu dès 1910 dans les travaux de français spécialisés dans l’islam de l’Afrique de l’ouest. pour dénoncer des comportements hostiles aux musulmans. Les dictionnaires de la langue française, comme le Petit Robert et le Grand Larousse, le définissent comme une forme particulière de racisme dirigé contre les musulmans »

Le CFCM indique, par ailleurs, que « la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme (CNCDH), la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU et les institutions européennes de lutte contre le racisme le considèrent également comme synonyme de racisme antimusulman ».

Aussi, pour l’instance musulmane, affirmer que le terme « islamophobie » serait utilisé pour limiter la liberté de critiquer l’islam « est un non sens qui fait fi de l’histoire du mot et de son usage » :

« Force est de constater que ceux qui veulent réduire le terme « islamophobie » à la critique ou à la peur de l’islam ne condamnent jamais la haine du musulman. En refusant de mettre des mots pour la désigner, ils veulent aussi nier son existence »

Plaintes contre les propos de Philippe Val

La veille, La fédération Musulmans de France avait exprimé, dans une annonce diffusée sur Facebook, sa « ferme condamnation des déclarations de Philippe Val, récemment publiées dans Le Figaro, où il reconnaît ouvertement son islamophobie » :

« L’islamophobie ne devrait avoir aucune place dans notre société et doit être combattue aussi énergiquement que n’importe quelle autre forme de racisme et de discrimination »

L’organisation annonce étudier « la possibilité de déposer plainte contre ces propos inadmissibles » tout comme le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Chems-Eddine Hafiz, qui s’était déclaré dimanche dernier, sur ses réseaux sociaux, « profondément choqué et consterné par les déclarations au Figaro de Philippe Val ».

Le recteur a également annoncé déposer plainte contre Philippe Val pour ses propos « inacceptables » qui « doivent être sanctionnés pour protéger notre société contre de tels discours ».

A lire aussi :

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777