Catégories
Articles récents
28/10/2021
AccueilAbdelkaderAmboise annonce une œuvre d’art dédiée à Abdelkader en 2022

Amboise annonce une œuvre d’art dédiée à Abdelkader en 2022

Initiée par l’historien Benjamin Stora et le président Macron, ce qui devait être une fresque deviendra une œuvre d’art représentant l’émir Abdelkader qui avait été emprisonné de 1848 à 1852 dans le château d’Amboise.

L’année 2022 sera celle de l’émir Abdelkader en France. Deux événements ont d’ores et déjà été annoncés.

A Amboise, ville où l’émir fut emprisonné dans un château de 1848 à 1852 après sa lutte contre l’armée française, une œuvre d’art illustrée sera consacrée à l’émir et réalisée par l’artiste Michel Audiard. Une initiative impulsée par l’historien Benjamin Stora qui dans son rapport remis à Emmanuel Macron à propos d’une réconciliation entre la France et l’Algérie avait proposé qu’une stèle soit dressé dans la ville en l’honneur d’Abdelkader. Aussitôt dit, aussitôt fait.

« J’ai fait part au président Emmanuel Macron qu’Amboise intégrerait l’identification de l’émir Abd el-Kader » confiait le maire de la ville, Thierry Boutard à La Nouvelle république. Selon Michel Audiard, l’œuvre « sera composée de plaques d’acier de 1,50 m sur 3 m, avec trois poteaux et une partie transparente », a expliqué l’artiste. « Quand on sera sur les bords de Loire, la transparence permettra de voir le château royal à travers. Et de voir la Loire depuis l’autre côté. »

Le projet sera financé par l’Elysée. « Ce dossier a été mené avec la présidence de la République, et son plan de financement sera présenté lorsqu’il sera ficelé. En attendant, des sollicitations ont été faites. Il s’agit de rendre hommage au passage d’un personnage historique dans notre ville », a précisé le maire Thierry Boutard. Vingt-cinq compagnons de l’émir ont été enterrés au cimetière d’Amboise.

Le second événement sera une exposition en mémoire de l’émir au Mucem à Marseille (du 6 avril au 22 août 2022), à laquelle participera Amboise en rendant accessibles ses archives.

A lire aussi :