Edit Template
jeudi 13 juin 2024

« 10 jours sans écrans » : Le challenge éducatif du mois de mai

Est-ce que vos enfants pourraient tenir plusieurs jours sans téléphone, ni tablette, ni console ? C’est le pari importé du Québec en 2008. L’idée est que des centaines de milliers d’enfants puissent vivre au moins 10 jours sans écrans. 64 062 enfants et adolescents participent à ce challenge cette année. Zoom

Depuis mardi 14 mai, 64 062 enfants et adolescents participent au défi « 10 jours sans écrans ». Organisé par le collectif Surexposition écrans, ce challenge vise à limiter au maximum l’exposition aux écrans de loisirs.

Ce défi est principalement conçu pour prévenir des facteurs de risque comportementaux affectant la nutrition, le sommeil et la sédentarité. Pour soutenir les participants dans leurs efforts, plusieurs livrets d’activités sont mis à leur disposition.

Limiter au maximum l’exposition aux écrans

La question du temps passé devant les écrans est au cœur des défis actuels en matière de santé et d’éducation. Télévision, ordinateurs, consoles de jeux, portables et tablettes font partie de notre quotidien, et le temps que les enfants y passent ne cesse d’augmenter, au détriment d’autres activités.

Une consommation excessive d’écrans peut avoir des conséquences négatives sur leur développement. Pour répondre à cette problématique, le collectif « Surexposition écrans » a lancé le challenge « 10 jours sans écrans » du 14 au 23 mai. Importé du Québec en 2008, ce défi vise à limiter au maximum l’exposition aux écrans de loisirs :

« L’objectif est de faire vivre à tous les acteurs d’un établissement scolaire et aux familles qui le souhaitent, un moment convivial, voire festif, ainsi qu’entamer une prise de recul sur l’usage que nous avons tous des écrans et des outils connectés »

Une participation plus importante que l’année dernière

Pour cette édition, 487 structures (écoles, crèches, collèges et lycées) en France sont inscrites au défi « 10 jours sans écrans ». À la place du temps passé devant les écrans, des activités sont organisées pour les enfants par les écoles, les parents ou encore les associations.

Le défi consiste à gagner des points pour sa classe ou son école en évitant les écrans durant cinq moments précis de la journée (le matin avant l’école, à midi, au retour de l’école, pendant le repas du soir, avant de se coucher). L’organisation précise :

« Le challenge aide à mieux délimiter la frontière qui sépare les écrans qui rendent service des écrans qui asservissent. Et les retombées sur le climat scolaire et le resserrement des liens familiaux sont réelles »

La participation n’est pas obligatoire. Cette édition a déjà battu le record de l’année dernière, avec 463 structures inscrites et 59 331 enfants et adolescents concernés.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777