Catégories
Articles récents
AccueilActualitesLes 6 étapes pour préparer l’opinion à une loi sur le voile à l’université

Les 6 étapes pour préparer l’opinion à une loi sur le voile à l’université

voile

Shakeel Siddiq est théologien, universitaire et écrivain. Dans ce billet qu’il publie sur Mizane.info, il nous résume ce que seraient les six étapes de préparation de l’opinion publique à une future loi d’interdiction du voile à l’université.

voile

Shakeel Siddiq.

« Concernant la présidente de l’UNEF Maryam Pougetoux, le but de nombreux politiques est d’interdire le voile à l’université (au moins / ou dans l’espace public sur le long terme). La stratégie est connue et elle fonctionne très bien. Comment fait-on ?

Etape 1 : il faut tout d’abord créer un faux débat médiatique qui n’a pas lieu d’être en ciblant une personne bien précise. Dans notre cas c’est le voile de Maryam Pougetoux (ou de Mennel).

Etape 2 : des ministres parlent du sujet dans les médias mainstreams en amalgamant avec l’extrémisme religieux. Des grands mots et des grandes phrases sont lâchées : islam politique, Daesh, liberté de la femme, etc. La machine est lancée et le système s’empare du sujet.

Etape 3 : une opinion publique est créée par les médias et on demande l’avis des gens à travers des sondages. Sachez toutefois que cette opinion publique a été complètement orientée et qu’elle n’est pas objective du tout.

Etape 4 : on prend un attentat qui a lieu sur la planète et on remet une sauce avec les mêmes mots utilisés précédemment pour le voile : islam politique, Daesh, liberté de la femme, etc. L’amalgame est maintenant ancré dans les subconsciences. Même le musulman se met à douter à un point où il est près à écouter n’importe quel imam qui briserait la spirale.

L’histoire se répète et les politiques continuent à influencer les religieux. On observe ce phénomène dans toutes les religions. C’est pour cela que les religieux doivent s’écarter des politiques. Cela leur permet de ne pas être influencé

voile

Etape 5 : on demande aux instances religieuses et aux religieux de réagir car la situation est intolérable. CERTAINS imams arrivent dans le jeu et trouvent ce qu’il faut dans le patrimoine juridique (avec un ijtihâd révolutionnaire) pour satisfaire les politiques qui ont fait du bruit dans l’étape 1, car il ne faut pas que les choses dégénèrent et c’est pour le bien des musulmans…quand même. Le musulman est content pour le coup car il trouve l’imam sauveur (c’est un peu notre mehdi qui préserve notre mode de vie bourgeois de consommateur). Des grandes phrases bien politisées sont lâchées : le musulman doit suivre le contexte, le Coran doit être revisité, etc. Bref, il faut tout faire pour démontrer que l’islam est compatible avec la République, celle de la minorité qui manipule la laïcité depuis l’étape 1. Les intentions sont sûrement bonnes, mais il y a beaucoup de naïveté dans tout ça. Ce qui est sûr, c’est que tu deviens célèbre et que les portes du système s’ouvre à toi.

Etape 6 : On sort une loi et le peuple ne bronche pas car c’est pour leur sécurité et il n’a rien à perdre. Quant aux musulmans, ils ont leurs imams qui expliquent qu’en islam c’est pareil qu’en République, qu’il n’y a pas de voile et tout ça. Finalement c’est l’histoire qui se répète et les politiques continuent à influencer les religieux. On observe ce phénomène dans toutes les religions. C’est pour cela que les religieux doivent s’écarter des politiques. Cela leur permet de ne pas être influencé.

Gare à celui qui n’est pas d’accord ou qui bronche. Le système le détruira sans pitié aucune. Sinon, on qualifiera son discours de complotiste.

NB : je ne généralise pas. Bien entendu, il y a des politiciens, des imams et des gens formidables et lucides. Tout ce que je souhaite c’est que la laïcité vienne à rassembler le peuple et non à le diviser. A chacun de choisir son camp ».

Shakeel Siddiq

A lire également :

voile