Catégories
Articles récents
28/06/2022
AccueilActualitesUne journée de solidarité pour Jérusalem

Une journée de solidarité pour Jérusalem

Initiée en 1979, la journée mondiale d’al-Quds – ce vendredi 29 avril 2022 – est un évènement annuel consacré à la dénonciation des atteintes israéliennes sur la ville sainte et multiculturelle de Jérusalem (Quds) ainsi qu’à la solidarité avec le peuple palestinien. Focus de la rédaction.

« J’invite tous les musulmans à choisir le dernier vendredi du mois béni de Ramadan pour se rassembler et exprimer sa solidarité avec le peuple Palestinien, en apportant le soutien à ses droits légitimes. » C’est par ces paroles fondatrices que l’Ayatollah Khomeyni, fondateur de la république islamique d’Iran, lança en 1979 une initiative, la journée mondiale d’al-Quds (Jérusalem) qui, au-delà des frontières et des divergences théologiques, rencontrent – toujours actuellement – un large écho dans diverses communautés de par le monde.

Bien entendu, ce jour à une résonance particulière chez les musulmans pour qui la terre de Palestine et, plus spécifiquement, la ville de Jérusalem  incarne une symbolique religieuse très forte.

L’importance historique de Jérusalem chez les musulmans

La ville de Jérusalem, avant d’être ce lieu emblématique abritant l’édifice religieux « masjid al-Aqsâ »  (surface regroupant plusieurs mosquées et bâtiments), est la qibla (direction) vers laquelle se tournèrent les premiers musulmans durant leurs prières.

La mosquée d’al-Aqsâ (au sud-est de Jérusalem) fut également le lieu à partir duquel le Prophète Muhammad entama sa célèbre ascension (al mi’raj) comme nous le rappelle Dieu – exalté soit-Il- dans le Coran :

{Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la mosquée Al-Harâm à la mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant.} S.17 – V.1

Évènement hautement symbolique faisant de cette édifice une des trois mosquées saintes de l’Islam dont « les prières accomplies en son sein équivalent à 500 prières faites ailleurs ».

Sans oublier qu’une grande partie des Prophètes et messagers reconnus en Islam vécurent ou passèrent par Jérusalem. C’est donc un endroit béni qui occupe une place importante dans le cœur de chaque musulman.

Mise au point sur la situation en Palestine

Face au drame et à l’injustice que subissent quotidiennement le peuple palestinien, la journée mondiale d’al-Quds permet justement de réunir diverses communautés religieuses, civiles et citoyennes dans un élan visible de solidarité et de mettre l’accent sur le sort de la Palestine occupée.

Elle permet, en outre, de réfléchir sur plusieurs questions relatives à l’idéologie sioniste (qui ne représente pas le judaïsme), aux crimes répétés de l’Etat d’Israël et aux actions pacifiques possibles pour aider le peuple palestinien.

Les récentes excursions de l’armée israélienne dans l’enceinte de la mosquée d’al-Aqsâ ainsi que les intrusions illégales des colons sionistes au sein de l’édifice, pendant le mois de Ramadan, sont des exemples très récents qu’il faut rappeler sans cesse au monde et à la communauté internationale particulièrement.

Les conditions insalubres des palestiniens dans la bande de Gaza, le grignotage répété des colons dans la ville de Jérusalem (on se souvient de l’exclusion des palestiniens du quartier de Sheikh Jarrah ) et également en Cisjordanie ou encore la question du retour des réfugiés sont autant de réflexions et d’injustices qu’il est nécessaire de remettre au goût du jour et de marteler sans relâche. Spécifiquement en ce jour dédié.

Rassemblement des juifs orthodoxes à Londres pour le Quds day (2013)

Une journée de rassemblement et de communion

Ce jour spécial, comme mentionné précédemment, a la faculté de rassembler tout partisan épris de justice. Au-delà des confessions religieuses ou politiques, des communautés diverses et variées se mobilisent dans les capitales arabes et occidentales.

Des prêtres catholiques, des juifs orthodoxes, des musulmans toutes obédiences confondues, des citoyens lambdas sans attache politique ou religieuse, marchent ensemble en faveur  des droits inconditionnels  du peuple palestinien opprimé et la condamnation catégorique des crimes de l’état d’Israël.

De nombreux rassemblements ont d’ailleurs eu lieu cette semaine, au nom de la journée d’al-Quds (Quds day), aux États-Unis, à Sanaa (la capitale du Yémen), en Tunisie ou encore à Londres où d’ailleurs plusieurs structures importantes comme le mouvement juif orthodoxe Naturei Karta, des journalistes indépendants, des associations religieuses et même sportives ont été réunis. A Paris, un rassemblement est prévu ce samedi 30 avril, Place de la république, de 14h à 18h.

Les mobilisations devraient continuer en ce jour un peu partout, en Iran à l’appel du Conseil de coordination de la propagation islamique, ainsi qu’en Europe où des manifestations sont prévues dans plusieurs capitales européennes.