Edit Template
mardi 18 juin 2024

Mort de Nahel à Nanterre : tué pour un refus d’obtempérer

Mort de Nahel à Nanterre

Un jeune conducteur de 17 ans a été abattu par le tir d’un policier lors d’un contrôle routier à Nanterre mardi matin. La victime, Nahel M., est décédée peu de temps après avoir été atteinte, malgré l’intervention du Samu. Des hommages se sont multipliés mais aussi des échauffourées qui ont eu lieu dans plusieurs villes de France depuis deux nuits. Le focus de la rédaction.

Le décès de Nahel M. « a été constaté à 9h15 suite à au moins une blessure par arme à feu », a précisé le parquet de Nanterre. Après un refus d’obtempérer le mineur, au volant d’une Mercedes AMG, a été tué mardi matin à Nanterre par un policier qui a tiré avec son arme de service.

Les faits se sont déroulés entre 8 heures et 8h30, près de la station RER Nanterre Préfecture. La famille du jeune Nahel a porté plainte, selon son avocat Me Yassine Bouzrou, et le policier soupçonné d’avoir tiré est actuellement en détention provisoire pour « homicide volontaire ».

Ce drame, étayé par une vidéo de l’évènement, a donné lieu à de multiples hommages sur les réseaux de la part, notamment, de personnalités du monde sportif, musical ou encore politique. Il a également embrasé une partie des banlieues françaises en proie à des émeutes depuis deux nuits.

La vidéo du drame sur les réseaux sociaux 

Très tôt dans la matinée, du mardi 27 juin, une vidéo de l’événement circule déjà sur les réseaux sociaux. On y voit deux policiers contrôler une Mercedes jaune. L’un d’entre eux, accoudé sur le pare-brise, tient le conducteur en joue avec son pistolet.

On peut entendre une glaçante parole émanée de l’un des policiers : « tu vas te prendre une balle dans la tête ». Quand le conducteur redémarre, le policier tire à bout portant depuis le côté du véhicule qui touche le mineur au niveau du thorax. La voiture fini encastrée dans un poteau.

Ces images mettront à mal la version des forces de l’ordre. Repris, dans un premier temps par l’ensemble des médias, des sources policières avaient en effet affirmé que le véhicule avait foncé sur les deux policiers et que ces derniers avaient agi en état de légitime défense. Or la vidéo, filmée dans plusieurs angles, montre clairement des policiers placés sur le côté du véhicule et non devant.

Le procureur de la République de Nanterre. indique, d’ailleurs, ce jeudi matin que le policier accusé d’avoir tiré sur le mineur de 17 ans à Nanterre a été déféré et est actuellement présenté à deux juges d’instruction lors d’un interrogatoire de première comparution en vue d’une mise en examen pour « homicide volontaire« .

« Au regard des faits et de la nécessité de préserver les investigations, le parquet de Nanterre a requis le placement en détention provisoire du fonctionnaire »

La famille de Nahel porte plainte

Fils unique, Nahel a été élevé par sa seule mère dans le quartier du Vieux-Pont à Nanterre. Inscrit depuis 2021 au lycée Louis Blériot à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine, en CAP électricité, le jeune homme gagnait également sa vie en tant que livreur. Le président d’un club associatif, où jouait au rugby Nahel, confie dans les colonnes du Parisien :

« Ce gamin de quartier avait la volonté de s’insérer socialement et professionnellement, ce n’était pas un gamin qui vivait du deal ou se complaisait dans la petite délinquance »

Les avocats de la famille affirment, par ailleurs, que contrairement aux dires divulgués dans les médias : le casier judiciaire de Nahel était vierge. Les éléments diffusés viennent du fichier TAJ (le traitement d’antécédents judiciaires) qui concernent aussi bien les victimes que les mis en cause. Ce système est complètement différent du casier judiciaire.

 » Mon client avait 17 ans, il travaillait, il était livreur et il a été abattu aujourd’hui, voilà ce qu’on sait avec certitude « , a rétorqué l’avocat de la famille, Yassine Bouzrou.

Hommages et échauffourées

Depuis l’annonce de la mort du jeune Nahel, des hommages se sont multipliés. Allant du footballeur Kylian Mbappé à l’acteur Omar Sy en passant des personnalités du monde musical tel que Jul ou encore DJ Snake, un autre Français connu dans le monde entier.

L’affaire a suscité une vive émotion dans la ville et le quartier de la victime, à Nanterre, où des violences ont éclatés dès le soir du drame. Elles se sont propagées, par la suite, dans plusieurs grandes villes de France.

Au total, 31 personnes ont été interpellées et 24 policiers blessés dans la nuit de mardi à mercredi, marquée par de fortes tensions. Les heurts ont été plus importants encore dans la nuit suivante de mercredi à jeudi, avec 150 personnes interpellées, selon le ministère de l’intérieur.

Une nouvelle nuit de violence se propageant dans de nombreuses communes d’Île-de-France, mais aussi à Toulouse, Dijon, Lyon…qui fait craindre un remake des émeutes de 2005.

Une marche blanche devant la Préfecture de Nanterre

Une marche blanche, annoncée quelques jours plus tôt sur tiktok par la mère de Nahel, réunissait ce jeudi, à Nanterre, plus de 6 000 participants.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777