Edit Template
dimanche 16 juin 2024

Karim Benzema, un « frère musulman » notoire selon Gérald Darmanin

Karim Benzema

Affirmer son soutien au peuple palestinien n’est pas sans conséquence notamment pour les sportifs professionnels. Lundi soir, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, affirmait que le footballeur Karim Benzema serait en lien avec les Frères Musulmans suite à sa publication de soutien aux habitants de Gaza. Une sortie qui a suscité une avalanche de réactions sur les réseaux sociaux. Zoom.

Invité de Cnews, lundi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’en est brusquement pris à Karim Benzema. La cause ? L’ancien joueur du Real Madrid s’était exprimé dimanche sur le conflit Israélo-palestinien : « Toutes nos prières pour les habitants de Gaza victimes une fois de plus de ces bombardements injustes qui n’épargnent ni femmes ni enfants ».

Gérald Darmanin a évoqué un supposé lien de Karim Benzema avec la confrérie des Frères Musulmans qui expliquerait les positions du footballeur.

Il n’est d’ailleurs pas le seul à pâtir de son soutien public pour Gaza puisque d’autres footballeurs professionnels ont été suspendus de leurs clubs pour avoir exprimé leur soutien au peuple palestinien face aux bombardements de l’armée israélienne.

Un djihadisme d’atmosphère

Désormais apparenté à du séparatisme, voire à de l’apologie du terrorisme, le soutien public pour le sort des palestiniens n’est pas sans conséquence pour leurs auteurs. Dans une émission lundi soir, Gérald Darmanin a donc évoqué un lien « notoire » du footballeur Karim Benzema avec les Frères Musulmans pour expliquer la posture du joueur sur la Palestine :

« Monsieur Benzema est en lien, on le sait tous, notoire avec les Frères Musulmans. Nous nous attaquons à une hydre que sont les Frères Musulmans parce qu’ils donnent un djihadisme d’atmosphère comme le disait Gilles Kepel. »

Une accusation lourde et sans contradiction que l’entourage du ministre explique par divers éléments peu probants : « nous constatons une lente dérive des prises de position de Karim Benzema vers un islam dur, rigoriste, caractéristique de l’idéologie frériste ».

Refus « de chanter la Marseillaise » avec l’équipe de France, prosélytisme sur les réseaux sociaux, soutien par un « like » à la publication du combattant Russe de MMA Khabib Nurmagomedov sur les caricatures du prophète dans la presse française. Autant d’élément qui devraient convaincre, selon le ministère, de l’adhésion supposée du footballeur à la confrérie.

Retrait du ballon d’or et déchéance de nationalité

Il n’en fallait pas plus pour faire réagir la droite qui cible régulièrement le footballeur. Dans un communiqué, la sénatrice LR, Valérie Boyer demande purement et simplement la déchéance de nationalité de Karim Benzema.

Rebondissant sur les déclarations du ministre de l’intérieur, l’élue des Bouches du Rhône appelle à des sanctions contre Karim Benzema :

« Si les propos du ministre de l’Intérieur sont avérés, nous devons envisager des sanctions contre Karim Benzema. Une sanction d’abord symbolique, serait de lui retirer selon Ballon d’or. Enfin, nous demander la déchéance de nationalité »

La sénatrice s’appuie sur les propos de la chargée de recherche au CNRS, Florence Bergeaud-Blackler qui prétend que le « frérisme » est un « un mouvement théocratique qui devra à terme se débarrasser de la démocratie ».

Suspensions et sanctions pénales pour d’autres joueurs de football

D’autres joueurs de football professionnel ont également subi les foudres de leurs clubs pour avoir soutenu, sur leurs réseaux, la population de Gaza sous le feux des bombardements israéliens.

En France, l’OGC Nice a annoncé la suspension de son latéral Youcef Atal et l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « apologie du terrorisme » suite à un partage sur son compte Instagram d’une vidéo d’un prédicateur palestinien faisant des invocations contre l’état d’Israël.

Le club allemand de Mayence a suspendu ce mardi l’international néerlandais Anwar El Ghazi suite à la publication sur les réseaux sociaux d’un message soutenant la Palestine.

Encore en Allemagne, le club du Bayern Munich a annoncé vouloir discuter avec son joueur vedette Noussair Mazraoui à la suite de la publication Instagram dans laquelle il exprime son soutien à Gaza.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777