Catégories
Articles récents
30/09/2022
AccueilActualitesJean-Louis Ragot : « Regarder au-dedans de soi, comme au fond d’un puits »

Jean-Louis Ragot : « Regarder au-dedans de soi, comme au fond d’un puits »

L’introspection, l’art de regarder à l’intérieur de soi, est un exercice dangereux car il implique le courage de voir ce que nous sommes. Dans sa dernière chronique sur Mizane.info, Jean-Louis Ragot exprime avec beauté et profondeur le sens initiatique d’un art ancien, caché, perdu, essentiel.  

L’introspection, c’est contempler dans le miroir de l’âme ce qu’il reste à créer ou à perfectionner parmi les latences non manifestées d’une génétique en expansion. Il s’agit de savoir ce qu’il reste à développer en contemplant ce qui a été accompli. Le passé reflète l’avenir dans une psyché voilée par la poussière du chemin. Essuyer le miroir pour considérer les constellations intérieures, pour voir ce qu’il reste faire en regardant ce qui a été accompli, en spéculant les grâces à venir.

Le stade du miroir

Le miroir intérieur te dit ce que tu vaux de plus qu’à ton point de départ, il reflète ta conscience. Sa surface réfléchissante et lunaire permet de regarder à l’intérieur de toi, non point par narcissisme, mais avec la rigueur d’un examen de conscience. Parler avec soi-même, dans un soliloque introspectif, c’est se mirer dans son karma, et cela n’est point complaisance mais jugement. Retourner au stade du miroir, pour créer une nouvelle conscience de soi, plus mûre, plus réfléchie.

Deviner le devenir dans le reflet des orientations ébauchées, permet la naissance à la lumière de ce qui reste dans les gènes. Le passage à travers le miroir est un passage vers un autre côté des choses, une initiation. L’âme purifiée reflète les influences divines et devient un bouclier d’argent qui terrasse la Méduse de l’ego.

Regarder au-dedans de soi, comme au fond d’un puits. C’est regarder à la source de la vie psychique. Le long de l’axe vertical, l’idée magique transformatrice doit remonter à la conscience. Le puits profond est une voie de communication entre les vivants et les morts. Là se trouve la vérité dissimulée, la connaissance cachée.

Retrouver ce qui a été perdu

Dans le secret et le silence de la vie contemplative, on peut puiser la sagesse des vies antérieures, la mémoire des ancêtres. L’inconscient clanique est la source intérieure, le lieu où la connaissance préservée peut être récupérée, en méditant sur les fondements originels, les précédents karmiques. Regarder au fond de cette matrice permet de percer les secrets du destin et de retrouver les aptitudes innées héritées des ancêtres, c’est une expérience initiatique, la découverte d’un aspect caché de soi-même.

L’introspection est une communication entre les mondes, un lien avec les existences passées et une initiation, par le recouvrement d’un héritage métagénétique. Il s’agit de retrouver ce qui a été perdu, de régler les problèmes psychologiques, surtout ceux liés aux morts, de trouver des ressources cachées dans le mystère du passé, le réservoir d’images archétypales, pour accéder à un stade supérieur de l’évolution spirituelle, une meilleure connaissance se soi.

Jean-Louis Ragot