Catégories
Articles récents
08/12/2022
AccueilActualites« Islam hors d’Europe » : des néonazis ciblent la mosquée de Flers

« Islam hors d’Europe » : des néonazis ciblent la mosquée de Flers

Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2022, des injures islamophobes ont été inscrites sur les murs de la mosquée franco-turque de Flers par un groupe néo-nazi.

« Islam hors d’Europe ». En se rendant à la mosquée gérée par l’amicale franco-turque de Flers dans l’Orne, les musulmans ont pu lire avec consternation ce message ce dimanche. Un message signé « division Charlemagne », en référence à la division de soldats SS formée par des volontaires français engagés pour le Troisième Reich allemand à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pour Hakim Miftah, président du Conseil du Culte Musulman de l’Orne et président de l’Union des Mosquées de France pour la Normandie, c’est le choc. « C’est ignoble ! Nous sommes profondément choqués et nous avons un fort sentiment d’incompréhension. Cette injure et référence au nazisme est un acte stupide, nous appelons à le prendre avec recul et calme », a-t-il déclaré à France 3. Une plainte contre X sera déposée par l’amicale franco-turque, a-t-il précisé par ailleurs.

Pour Yves Gasdoué, maire de Flers, il s’agit d’un acte isolé non représentatif de la ville. « C’est un cas honteux mais isolé. En rien cette inscription ne reflète l’ambiance à Flers. Chaque communauté est respectée ici ».

Dans un communiqué, la préfecture de l’Orne a fermement condamné les faits en assurant à « la communauté musulmane et l’ensemble des associations culturelles de la vigilance absolue des services de l’Etat pour prévenir et lutter contre tout acte anti-musulman ».

Des mesures de sécurité supplémentaires vont être prises. « Les forces de sécurité intérieure renforcent les patrouilles aux abords des lieux de culte et sont à la disposition de leurs représentants pour rehausser les mesures de sécurité » a tenu à rassurer le préfet, Sébastien Jallet.

La Grande mosquée de Paris et la Fondation de l’islam de France ont également condamné ces actes odieux.