Edit Template
mercredi 24 avril 2024

Gaza : nouveau massacre lors d’une distribution d’aide humanitaire

Gaza massacre faim

Dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars, des civils rassemblés autour d’un point de distribution alimentaire dans le nord de Gaza ont été la cible de tirs israéliens. Plus de vingt personnes ont été tuées et une centaine d’autres blessées lors de cet énième carnage. Zoom.

Au moins 20 personnes ont été tuées dans la nuit par des tirs israéliens à un point de distribution d’aide dans le nord de la bande de Gaza, selon le ministère de la santé sur place.

Les événements se sont déroulés dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars, au moment où une foule affamée s’était rassemblée au rond-point « Koweït » pour attendre l’arrivée de camions chargés de vivres.

Les palestiniens affamés pris pour cible

« Les forces d’occupation israéliennes ont pris pour cible un rassemblement de citoyens attendant de l’aide humanitaire [à un rond-point dans la ville de Gaza » selon le ministère de la santé à Gaza. Le bilan des victimes s’est élevé à 20 morts et 155 blessés. « Les victimes ont été transportées à l’hôpital Al-Shifa », précise le ministère.

Des témoins sur place, dont le journaliste Mahmoud Essa, ont rapporté que des centaines de personnes s’étaient rassemblées pour recevoir des vivres lorsque les forces israéliennes ont ouvert le feu avec des obus fumigènes et des balles réelles :

« Des véhicules israéliens étaient postés à environ 300 mètres. Je n’ai vu aucun mouvement de la foule dans leur direction. Mais ils ont ouvert le feu à l’aide d’obus fumigènes puis à balles réelles : des tirs intenses, suivis de tirs d’obus »

Un antécédent identique en février

Déjà fin février, une distribution d’aide alimentaire dans le nord de la bande de Gaza s’est transformée en tragédie, avec plus d’une centaine de morts après que les forces israéliennes aient ouvert le feu sur des Palestiniens affamés.

L’Organisation des Nations unies dit craindre une famine généralisée dans ce territoire assiégé par Israël, en particulier dans le nord, où vivent environ 300 000 personnes.

Pour répondre à l’urgence humanitaire, plusieurs pays diversifient les moyens d’acheminement de l’aide, notamment par des parachutages ou par couloir maritime. Un premier navire alimentaire de l’ONG Open Arms, venu de Chypre, est d’ailleurs attendu dans les prochaines heures.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777