Edit Template
dimanche 19 mai 2024

Gaza : un chirurgien palestinien interdit d’entrée en France

Invité pour participer à un colloque, le chirurgien palestinien Ghassan Abu Sitta, qui a pratiqué durant un mois et demi à Gaza, a été refoulé ce samedi à son arrivée en France. L’Allemagne aurait émis, contre lui, une interdiction de visa dans dans tous les Etats de l’espace Schengen. Explications

Un chirurgien britannique d’origine Palestinienne, Ghassan Abu Sitta, témoin direct du génocide perpétré par l’armée israélienne à Gaza où il a soigné des patients durant un mois et demi, s’est vu refuser l’entrée sur le territoire français ce samedi 4 mai. En provenance de Londres, il a été refoulé par la police des frontières à l’aéroport Charles-de-Gaulle.

Le médecin devait intervenir dans un colloque au Sénat ce jour-là. D’après plusieurs sources, les autorités allemandes l’ont interdit de visa, pour une durée d’un an, dans tous les Etats de l’espace Schengen. « Le gang complice du génocide essaie de faire taire les témoins » a commenté Ghassan Abu Sitta.

Une nouvelle étape dans la répression politique

La sénatrice Europe Ecologie-Les Verts, Raymonde Poncet Monge, organisatrice du colloque, a exprimé sa « totale réprobation politique ». Déterminée à engager une action judiciaire, l’élue a dénoncé l’interdiction de territoire dans l’espace Schengen par l’Allemagne :

« Comment l’Allemagne peut-elle décréter des interdictions de territoire dans tout l’espace Schengen ? C’est hallucinant ! C’est une nouvelle étape dans la répression de tout ce qui touche à la Palestine »

Ghassan Abu Sitta – spécialiste de médecine de guerre – avait rejoint Gaza dès le début des bombardements de l’armée israélienne le 7 octobre, qui ont fait à ce jour plus de 35 000 morts, majoritairement des civils.

Intégré à Médecins sans frontières, le chirurgien avait officié dans les hôpitaux Al-Shifa et Al-Ahli, opérant sans relâche les victimes des bombardements israéliens pendant quarante-trois jours. Après avoir quitté Gaza le 18 novembre, il a donné de nombreux interviews pour témoigner des atrocités d’Israël.

Un témoin gênant pour Israël

En janvier, Ghassan Abu Sitta avait témoigné de l’enfer subi par les civils gazaouis devant la Cour pénale internationale qui étudie actuellement la possibilité de placer des responsables israéliens sous mandat d’arrêt. Invité à une conférence le 12 avril en Allemagne, la police Berlinoise l’avait expulsé justifiant cette mesure par des raisons « d’ordre public ».

« Je fais l’objet d’une interdiction administrative de territoire dans l’espace Schengen. (…) Je pense qu’il s’agit d’une tentative des autorités allemandes de faire pression sur le fonctionnement de la CPI pour empêcher des personnes qui pourraient devenir des témoins de se rendre à la Haye. »

Le thème du colloque auquel le chirurgien Palestinien devait participer dans l’hexagone était « La France et sa responsabilité dans l’application du droit international à Gaza ».

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777