Edit Template
dimanche 19 mai 2024

Face au boycott, McDonald’s rachète les restaurants franchisés en Israël

Le groupe McDonald’s a annoncé avoir conclu un accord pour racheter les 225 restaurants franchisés en Israël. L’enseigne subit un boycott dans plusieurs pays musulmans depuis que le patron de la franchise israélienne, Omri Padan, a offert des repas gratuits à l’armée israélienne. Zoom.

McDonald’s a conclu ce jeudi un accord pour racheter le groupe Alonyal, propriétaire en Israël de 225 restaurants franchisés. Le propriétaire d’Alonyal Limited, Omri Padan, a annoncé qu’un accord « pour vendre Alonyal au groupe McDonald’s » avait été signé. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué.

Cette acquisition survient après la divulgation d’un chiffre d’affaires en deçà des attentes du groupe. L’enseigne de restauration fait face à un boycott économique dans les pays à majorité musulmane après que sa franchise en Israël a offert, en novembre, des milliers de repas gratuits à l’armée israélienne.

Un chiffre d’affaire impacté par la guerre à Gaza

À l’issue de la transaction avec Alonyal, « le groupe McDonald’s détiendra les restaurants et les opérations d’Alonyal, et les employés seront conservés avec des conditions équivalentes », précise un communiqué. Jo Sempels, président du développement international de l’enseigne, se félicite que « McDonald’s reste engagé vis à vis du marché israélien ».

95 % des 40 300 magasins McDonald’s dans le monde sont gérés par des franchisés locaux. Lors de la présentation des résultats annuels 2023 du groupe, la direction a reconnu que le chiffre d’affaires de l’enseigne pâtissait de la guerre actuellement menée par Israël à Gaza.

La chaine de restauration est devenue une cible boycottée quand sa franchise en Israël a annoncé en novembre offrir gratuitement des milliers de repas aux soldats israéliens.

Franchise israélienne de McDonald’s

Le patron de McDonald’s reconnait les effets du boycott

Lors d’une conférence avec des analystes, Chris Kempczinski, patron du groupe, a admis que nombres de familles étaient affectées par la guerre à Gaza :

« Nous reconnaissons que les familles dans ces zones continuent d’être tragiquement affectées par la guerre, et nos pensées les accompagnent »

Il a ajouté que « l’impact (économique) est significatif » sans donner une quantification chiffrée. Selon Chris Kempczinski, cet impact a été « plus prononcé au Proche-Orient » mais en Asie du sud : « nous voyons un certain impact dans d’autres pays musulmans comme la Malaisie, l’Indonésie ».

C’est le cas également en Europe, plus particulièrement en France notamment lorsque la chaine de restaurant « se trouve dans un quartier où les musulmans sont nombreux », a t-il poursuivi. La France est le 2e marché de l’enseigne après les États-Unis.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777