Catégories
Articles récents
24/09/2020
AccueilActualitesVeille de Ramadan

Veille de Ramadan

A l’occasion du mois sacré de Ramadan, Mizane.info publie une série de chroniques de Khalid Mossayd, auteur, éditeur et animateur du site L’arracheur de larmes. Aujourd’hui, veille de Ramadan. 

Notre monde est encore endormi, sous perfusion et le silence de la Nature s’est invité dans nos villes que seuls le bruit et la frénésie économique animaient. Tout est calme en apparence seulement, une tranquillité imposée dans laquelle nos âmes agitées se sont installées.

Le mois de Ramadan est, pour 1 milliard de musulmans à travers le monde une pause spirituelle intense, un moment de retour à soi et de remise en question. 2020 est l’année ou le Ramadan sera une pause à l’intérieur d’une pause.

Nos vies se protègent d’un « signe » invisible et nos esprits s’apprêtent à retrouver un peu de sens.

Tous les temples sont clos : synagogues, églises, mosquées… A celles et ceux qui pensaient qu’il fallait chercher Dieu dans les bâtisses sacrées, il est temps de comprendre que le divin est partout et que Ses Signes sont parfois évidents.

C’est le moment d’aimer, d’aider, de comprendre et de se comprendre. Le monde entier sent que quelque chose se passe et qu’une force qui le dépasse reprend ses droits. C’est effrayant et apaisant à la fois.

Tu penses à tort qu’un virus est une malédiction ou une punition, alors qu’il n’est qu’un enseignement.

Tu penses aussi peut-être que Dieu s’est absenté en nous privant des temples, mais Dieu n’a jamais été aussi présent que dans l’absence qu’on ressent.

Sentir qu’Il n’est plus là, c’est se mettre en chemin pour le trouver et négliger Sa Présence, c’est croire maladroitement qu’il est au service de tes demandes les plus matérielles.

Dieu s’absente de ton coeur pour que tu le cherches et Il te dit « Je suis là, tout poche ». Abraham demandait : « Montre-moi tes Signes. » ; Moïse demandait : « Je veux te voir » ; les apôtres de Jésus, lors du repas, ont voulu un miracle pour que leur cœur s’apaise ; et Muhammad a confié : « Seigneur, je me plains auprès de Toi de mes faiblesses. »

Tous ont dit ressentir l’absence et tous ont eu la même réponse : « Je suis là, tout proche ». Alors un mois sacré ouvre ses portes en pleine crise mondiale.

C’est le moment d’aimer, d’aider, de comprendre et de se comprendre. Le monde entier sent que quelque chose se passe et qu’une force qui le dépasse reprend ses droits. C’est effrayant et apaisant à la fois.

Ne cherche pas Dieu dans les temples. Parle-Lui de là où tu l’as rarement cherché : dans tes prières intimes sans que personne n’entende tes larmes.

Nos prières de nuit pendant le mois de Ramadan ont souvent été faites dans le bruit, les rencontres amicales et des voisins qui se plaignent de notre manque de discipline.

Cette année le Ramadan sera une véritable éducation, dans l’isolement et dans une vraie réflexion sur le sens véritable de la foi.

Bon Ramadan à toutes et à tous.

Khalid Mossayd

A lire aussi :