Edit Template
lundi 22 avril 2024

Une visite d’État du président algérien Abdelmajid Tebboune confirmée en France

La visite officielle du président algérien Abdelmajid Tebboune en France, reportée à plusieurs reprises, serait désormais prévue « fin septembre-début octobre » selon une annonce de l’Élysée publiée ce lundi. Focus

Le président algérien Abdelmajid Tebboune effectuera une visite d’État en France « fin septembre-début octobre », a annoncé ce lundi l’Élysée, à l’issue d’un entretien téléphonique entre Abdelmajid Tebboune et le président français Emmanuel Macron.

Cette visite plusieurs fois reportée, en raison de crispations diverses entre les deux états, aura lieu « à une date à préciser » en automne prochain, selon la présidence française.

Des visites maintes fois reportées

La visite d’État du président algérien Abdelmajid Tebboune en France avait été initialement programmée pour début mai 2023 mais elle avait finalement été reportée à juin de la même année en raison de craintes liées aux manifestations du 1er mai en France.

Le président algérien n’avait pas non plus confirmé sa venue programmant plutôt une visite d’État en Russie ce qui a été interprété comme un désaveu envers Paris. En décembre dernier, les autorités algériennes estimaient encore que « les conditions d’une visite n’étaient pas idoines » citant notamment plusieurs dossiers en suspens.

L’Algérie évoquaient cinq dossiers a régler au préalable : « la mémoire, la mobilité, la coopération économique, les essais nucléaires français dans le Sahara algérien, la restitution de l’épée ainsi que le burnous de l’émir Abdelkader ».

Les dossiers évoqués entre les deux présidents

Dans un communiqué l’Élysée précise, qu’au cours d’un entretien téléphonique, « les deux présidents ont évoqué l’approfondissement du partenariat renouvelé entre la France et l’Algérie dans la suite de la déclaration d’Alger [effectuée en 2022] ».

Ce partenariat englobera les domaines économique, énergétique, agricole, éducatif, culturel, ainsi que les questions de mobilité et d’échanges humains, selon le palais présidentielle. Concernant les questions mémorielles, les deux pays ont salué les progrès de la Commission franco-algérienne d’historiens :

« S’agissant des questions mémorielles, ils se sont félicités des récentes avancées de la Commission mixte franco-algérienne d’historiens présidée par les professeurs Mohamed Lahcen Zeghidi et Benjamin Stora, qui se réunira de nouveau en avril »

L’Élysée indique que les deux présidents « ont également évoqué les questions régionales et la coopération au Conseil de sécurité des Nations unies, s’agissant notamment du conflit au Proche-Orient ».

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777