Edit Template
mardi 16 juillet 2024

Les 5 conditions du président algérien pour une visite en France

Plusieurs fois annoncée et reportée, la visite d’état attendue du président algérien Tebboune en France dépendra de cinq conditions avancées par Alger.

Le président algérien pourrait se rendre bientôt en France pour une visite d’État. Mais cette visite a ses prérequis. Le ministre des Affaires étrangères en a dressé cinq, condition sine qua non pour que Abdelmadjid Tebboune ne donne son accord à une visite d’état.

Cette visite ferait « toujours l’objet de préparatifs » a ainsi déclaré le ministre dans un entretien accordé il y a quelques jours à la chaîne qatarie Al Jazeera. 

Les 5 dossiers de la discorde

« En toute sincérité, les conditions de cette visite ne sont pas idoines », a-t-il confirmé.

Ces dossiers au coeur des négociations entre Paris et Alger concernent les questions de « la mémoire, la mobilité, la coopération économique, les essais nucléaires français dans le Sahara algérien, la restitution de l’épée ainsi que le burnous de l’émir Abdelkader », écrit le Huffington Post.

« Nous ne sommes pas parvenus à des accords sur cinq grands et lourds dossiers. Mais nous continuons à travailler dessus », a tenu à souligner le ministre algérien.

« Pas une visite touristique »

Début août, le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait déjà déclaré que sa visite d’État en France était « toujours maintenue » mais qu’une « visite d’État a des conditions » et « n’est pas une visite touristique » .

La visite, initiallement programmée d’abord en mai, avait été reportée à juin, en raisson des manifestations du 1er mai contre la réforme des retraites en France.

Les relations franco-algériennes sont régulièrement affectées par les tensions historiques et politiques entre les deux capitales méditerranéennes.

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777