Catégories
Articles récents
08/12/2022
AccueilActualitesUne femme voilée sur le calendrier des armées : le rétropédalage du ministère

Une femme voilée sur le calendrier des armées : le rétropédalage du ministère

Le 6 novembre dernier, le veilleur d’extrême droite Damien Rieu déclenchait une énième polémique en pointant du doigt, sur Twitter, l’apparition d’une femme voilée sur le calendrier officiel des armées. Après un démenti empressé, le compte twitter du ministère a finalement admis l’authenticité de l’information après deux jours d’agitation sur les réseaux sociaux. Retour sur un rétropédalage inquiétant du ministère des armées.

Un nouveau fait divers hexagonal à rajouter sur la longue liste déjà bien fourni des polémiques liées au voile islamique en France. Tout commence le dimanche 6 novembre lorsque le membre du mouvement d’extrême droite Reconquête d’Eric Zemmour, Damien Rieu, publie, sur son compte twitter, une image d’un calendrier avec le commentaire suivant « promotion du voile islamique sur un calendrier du Ministère des Armées ».

En effet, comble de l’horreur, pour notre auto-proclamé « lanceur d’alertes », une femme voilée apparait en illustration aux côtés d’autres visages sur le calendrier en question.

Dans la foulée, le ministère des Armées s’empresse de démentir l’information : «Une photographie d’un calendrier du ministère des Armées circule sur les réseaux sociaux. Ceci est un photomontage. Soyez vigilants, ne relayez pas de fausses informations». Le ministre des Armées, Sébastien Lecornu lui-même, repartage le démenti publié par le compte twitter de son ministère.

Damien Rieu persiste et signe. Le calendrier a bien été « distribué il y a plusieurs semaines au personnel du commissaire des Armées », dit-il en s’appuyant sur « plusieurs sources ».

Finalement, le ministère des armées supprime son tweet et en publie un autre. Il confirme dans son nouveau tweet l’existence du calendrier mais indique qu’il n’est pas le calendrier officiel du ministère. Il s’agirait d' »une initiative d’une équipe d’un service du ministère » et en « aucun cas le calendrier du ministère des Armées comme cela a été affirmé ».

Le ministère ajoute, par ailleurs, pour prendre ses distances avec cette initiative, que « ce projet n’a jamais été validé par la hiérarchie. Produit interne d’un service, il n’a aucune valeur officielle. Depuis 2020, le ministère des Armées a pris la décision de ne plus produire de calendrier dans une démarche de développement durable ».

Pour conclure, le ministère des armées a tenté de justifier auprès des critiques de l’extrême droite le sens de ce calendrier interne. « L’idée derrière ce choix de photo »: « valoriser le personnel civil de recrutement local qui contribue de manière essentielle aux missions de nos armées sur le terrain ». Une énième affaire donc qui démontre une nouvelle fois la dimension pathologique des politiques français dans leur rapport au voile.