Catégories
Articles récents
17/06/2021
AccueilActualitesUne éclipse solaire partielle jeudi 10 juin 2021

Une éclipse solaire partielle jeudi 10 juin 2021

L’Europe du Nord verra partiellement une éclipse solaire traversé son ciel. Il s’agit d’une éclipse dite annulaire, qui sera davantage visible dans le nord de la France que le sud, et observable entre 11h et 13 h. Des lunettes de protection sont recommandées. L’occasion de rappeler qu’en islam, l’éclipse est un temps propice à l’accomplissement d’une prière spécifique.

Si vous habitez le nord de la France, ne ratez pas l’événement. Ce jeudi 10 juin entre 11h et 13h, une éclipse solaire partielle (dite annulaire) sera visible.

Cette éclipse qui sera pleinement visible sur une étendue vaste de 500 km bordant l’espace de l’hémisphère nord situé entre le Canada et la Sibérie, pourra également être observé « au Nord-Ouest du Canada, dans l’extrême-Nord de la Russie, le Nord-Ouest du Groenland et le pôle Nord, où l’occultation du disque solaire sera de 87,8% », selon les précisions de l’Observatoire de Paris

A titre d’exemple, les habitants du nord de la France observeront 18 % de la surface du soleil masquée par la lune, quand ceux du Canada verront 80 % de sa superficie éclipsée. Sur la capitale, les Parisiens verront une éclipse de 13 % contre 3 % pour les Marseillais.

L’éclipse solaire annulaire durera autour de deux heures.

Des précautions d’usage comme le port de lunettes protectrices s’imposent. Les dangers de brûlure de la rétine sont réels d’autant plus que le soleil est plus sombre qu’à l’accoutumée.

Les explications de notre confrère du magazine Sciences et avenir : « Sans protection adéquate, regarder directement le Soleil est extrêmement dangereux. Lors d’une éclipse, il paraît bien sûr plus sombre, donc plus facile à regarder directement. Pourtant, les rayons ultraviolets (UV) et infrarouges atteignent bien les yeux, qui sont les seuls organes à être traversés de part en part par les rayons du Soleil. Chaque partie de l’œil est concernée. De plus, les dégâts causés par des rayons UV ne provoquent pas de brûlures immédiates, ce qui les rend d’autant plus dangereux. Regarder une éclipse sans protection est donc presque “pire” que regarder le Soleil directement, car sans la sensation d’éblouissement, il n’y a plus de le réflexe de fermeture des yeux. »

Le port de lunettes standards ne suffit pas. Il est impératif de se procurer des lunettes homologuées disponibles en pharmacie.

Dans la tradition islamique, l’éclipse est marquée par une prière – صلاة الكسوف – comportant deux unités (rak’ates) accomplie de manière spécifique selon les écoles juridiques.

Un hadith 1 de la tradition (sunna) authentique attribuée au Prophète mentionne qu’au moment de la mort en bas âge de son fils Ibrahim, une éclipse survint. Les contemporains du Prophète relièrent les deux événements. Le Prophète accomplit une prière, puis réfuta cette lecture et prononça cette parole :

« Certes, le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes de Dieu (Allah). Il n’y a pas d’éclipse de soleil ou de lune pour la mort de quelqu’un ou pour sa naissance. Si vous voyez cela (une éclipse), alors invoquez Allah, proclamez Sa Grandeur (takbir), priez et pratiquez l’aumône. »

L’éclipse n’a donc pas de symbolique spécifique dans la tradition musulmane.

Elle n’en demeure pas moins un signe éminent de la Manifestation divine, une conjonction du jour et de la nuit, et comme tout signifiant, renvoie au Signifié Suprême (Allah).

A ce titre, elle est l’occasion d’une invocation de Dieu, de la proclamation de Sa Grandeur, de l’accomplissement du retour et du rattachement au Principe que constitue la prière (salat), acte reliant verticalité et horizontalité, action unifiante de grâce comme la désignait Maurice Gloton, puis de l’aumône (sadaqa), qui est l’action de purification par excellence, la preuve en acte de la sincérité et de la véracité du fidèle, manifestant horizontalement la grâce et la bénédiction divine du Seigneur des mondes.

Signalons que dans le symbolisme traditionnel, le soleil renvoie au cœur et à l’intellect compris comme vision directe établissant la connaissance immédiate des choses par la connaissance de leurs principes tandis que la lune est le reflet mental et rationnel de cette même lumière.

Comme l’expliquait René Guenon dans son ouvrage Symbole de la science sacrée, « la lumière est le symbole le plus habituel de la connaissance ; il est donc naturel de représenter par la lumière solaire la connaissance directe, c’est-à-dire intuitive, qui est celle de l’intellect pur, et par la lumière lunaire la connaissance réfléchie, c’est-à-dire discursive, qui est celle de la raison. Comme la lune ne peut donner sa lumière que si elle est elle-même éclairée par le soleil, de même la raison ne peut fonctionner valablement, dans l’ordre de réalité qui est son domaine propre, que sous la garantie de principes qui l’éclairent et la dirigent, et qu’elle reçoit de l’intellect supérieur ».

Note :

1-La même tradition ajoute la citation suivante : « Ô Nation (oumma) de Muhammad ! Je jure par Allah, personne n’est plus jaloux que Dieu (dans le respect de ses interdits) lorsque son serviteur commet l’adultère. Ô Nation de Muhammad ! Si vous saviez ce que je sais vous ririez peu et pleureriez beaucoup. ». (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°1044)