Edit Template
samedi 13 juillet 2024

Suède : Le responsable des autodafés du Coran bientôt expulsé

Salwan Momik Coran Suède

La Suède va expulser Salwan Momik responsable de plusieurs autodafés du Coran dans le pays. Les services de l’immigration suédois ont annoncé que le titre de séjour du ressortissant irakien ne sera pas renouvelé. L’ordre d’expulsion est assorti d’une interdiction de revenir sur le territoire suédois pour une durée de cinq ans. Explications.

Le permis de séjour, en Suède, du ressortissant irakien Salwan Momik ne sera pas prolongé rapporte, ce jeudi 26 octobre, la chaîne de télévision suédoise TV4.

Salwan Momik avait brûlé un exemplaire du Coran devant l’ambassade turque en Suède le 21 juin dernier puis, une semaine plus tard, organisait un autre autodafé devant une mosquée de Stockholm pendant l’Aïd al-Adha.

Interdiction d’entrée en Suède pendant cinq ans

Le porte-parole de l’Office des migrations, Jesper Tengroth, a déclaré à la chaîne TV4 que les permis de séjour et de travail de Salwan Momika expireraient le 16 avril 2024.

 « Notre décision est basée sur le fait qu’il a fait de fausses déclarations dans ses demandes de permis. »

Le service des migrations ajoutent que l’ordre d’expulsion sera assorti d’une interdiction d’entrée sur le territoire pendant cinq ans. Salwan Momika a fait savoir qu’il s’opposait à la décision du gouvernement et porterait l’affaire devant le tribunal des migrations.

Le ressortissant irakien a, pour le moment, bénéficié d’une prolongation exceptionnelle et provisoire jusqu’au 16 avril 2024, avant l’application immédiate de l’arrêté d’expulsion.

Interpellé plusieurs fois pour « sédition »

Salwan Momik a émigré en Suède en avril 2021 et avait obtenu un permis de séjour pour trois ans. Selon un porte-parole des autorités, il aurait notamment transmis de faux renseignements lors de sa demande de protection introduite dans le pays scandinave.

La Suède a fait face à de nombreuses critiques pour avoir autorisé la profanation publique du Coran sous la protection de la police. Ces gestes avaient notamment provoqué la colère du monde musulman et mis à mal la diplomatie suédoise.

La police suédoise a interpellé plusieurs fois l’individu pour sédition mais les raisons formelles de son expulsion n’ont toujours été précisés.

A lire également :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777