Catégories
Articles récents
02/12/2022
AccueilGazaSherine Abu Akleh : L’Iran et le Qatar dénoncent d’une seule voix « un crime odieux »

Sherine Abu Akleh : L’Iran et le Qatar dénoncent d’une seule voix « un crime odieux »

Le président iranien (à droite) et l’émir du Qatar au cours d’une conférence commune à Téhéran.

Le président iranien Ibrahim Raïssi a déclaré que la politique de crimes contre les Palestiniens n’apportera jamais la sécurité au  « régime sioniste » tandis que l’émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani en visite à Téhéran parlait de « crime odieux » après l’assassinat de Sherine Abu Akleh. Un rapprochement irano-qatari qui n’est pas passé inaperçu.

«Je souhaite présenter mes condoléances à la famille de la journaliste Shireen Abu Akleh, tuée par les forces d’occupation» israéliennes, a dit l’émir du Qatar Tamim ben Hamad Al Thani au cours d’une visite à Téhéran. Ce crime « n’apportera que la haine au régime sioniste » de Tel Aviv et non « la sécurité » lui a emboîté la parole le président iranien Ibrahim Raïssi.

Les deux hommes étaient réuni à une conférence de presse commune à l’occasion de la visite de l’émir du Qatar à Téhéran. Une visite en signe de rapprochement officiel et de partenariat énergétique et stratégique dans la région.

«Il faut réclamer des comptes aux auteurs de ce crime odieux», a ajouté Tamim ben Hamad Al Thani à propos de l’assassinat de la journaliste d’Al Jazeera, Sherine Abu Akleh, tuée par l’armée israélienne à Jénine en Cisjordanie occupée.

Une politique israélienne d’assassinats ciblés

Malgré son gilet pare-balle indiquant qu’elle faisait partie de la presse, un sniper israélien a volontairement assassiné la journaliste palestinienne.

Une politique courante des autorités israéliennes qui entendent masquer la réalité de l’oppression exercé par Tel Aviv sur les Palestiniens, politique récemment dénoncée par un rapport d’Amnesty International.

La vice-ministre des Affaires étrangères du Qatar, Lolwah al-Khater, a nommément accusé les Israéliens d’avoir «tué la journaliste» «en lui tirant une balle au visage alors qu’elle portait une veste presse et un casque.» «Elle couvrait leur attaque dans le camp de réfugiés de Jénine. Ce terrorisme d’État israélien doit cesser, le soutien inconditionnel à Israël doit cesser», a-t-elle expliqué sur son compte Twitter.