Edit Template
mardi 18 juin 2024

Emmanuel Macron : La République «sera impitoyable avec les porteurs de haine»

Macron

Six jours après le début du conflit, le président français Emmanuel Macron a pris la parole dans une allocution, ce jeudi 12 octobre. Le chef de l’Etat a souligné son « soutien ferme et complet à Israël » qui a subi « l’attaque la plus tragique de son histoire » et promis que « la République sera impitoyable avec tous les porteurs de haine ». Zoom.

Le président de la République Emmanuel Macron a choisi de s’adresser aux Français, ce jeudi soir à 20 heures, sur les principales chaînes de télévision et d’information en France.

Son allocution intervient après plusieurs jours de sidération suite à l’offensive palestinienne sur les colonies israélienne débutée le 7 octobre. Il s’agissait de la première prise de parole d’ampleur du président sur le sujet.

« Israël a été victime de l’attaque la plus tragique de son histoire »

Emmanuel Macron a tout d’abord dénoncé le « « déchaînement de cruauté absolue » subi par Israël face à l’offensive du Hamas qualifié, par le chef de l’état, de « groupe terroriste »

Dans un message implicite notamment au parti de La France insoumise (LFI), Emmanuel Macron a affirmé qu’« il ne peut y avoir de “oui mais” » alors que « Israël a été victime de l’attaque la plus tragique de son histoire ».

Reprenant à son compte les fakes news, déjà mainte fois démenti par plusieurs médias d’envergure, le président a déclaré que des « centaines de nourrissons, d’enfants, de femmes et d’hommes ont été pourchassés, enlevés, assassinés ».

Impitoyable avec les porteurs de message de haine

La République « sera impitoyable avec tous les porteurs de haine », a affirmé le président, en précisant que « plus d’une centaine d’actes antisémites » auraient été recensés en France depuis samedi, sans toutefois mentionner que les messages de soutien à la lutte palestinienne et le déploiement publique du drapeau palestinien sont également listé comme des actes antisémites.

Le président a fait état des franco-israéliens morts ou disparus, dont certains seraient retenus en otage dans la bande de Gaza, en promettant que « la France met tout en œuvre […] pour les faire revenir sains et saufs dans leurs foyers ».

« Jamais la France n’abandonne ses enfants », a-t-il déclaré en omettant sûrement le refus systématique du gouvernement français de rapatrier les jeunes enfants français des camps syriens. Un refus plusieurs fois condamné par l’ONU.

Enfants dans des camps de prisonniers en Syrie

Un Etat pour les palestiniens

Le président a également eu des mots pour les Français en appelant à « rester unis comme nation et comme République ». Il a également adressé un message aux Français de confession musulmane, assurant « mesurer [leur] inquiétude ». Sans mentionner la situation à Gaza, Emmanuel Macron a assuré que l’ensemble des états européens avait la même priorité : 

« La priorité est d’apporter un soutien ferme et complet à Israël, éviter une expansion du conflit, notamment au Liban, et coordonner l’aide humanitaire ».

Réitérant la volonté de la France de voir naître « un Etat pour les Palestiniens », le chef de l’état a rappelé qu’un Etat palestinien indépendant était la seule condition pour « une paix durable » dans la région.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777