Catégories
Articles récents
29/06/2022
AccueilActualitesPoutine : « Quiconque entend se mettre sur notre chemin doit savoir que la réponse russe sera immédiate »

Poutine : « Quiconque entend se mettre sur notre chemin doit savoir que la réponse russe sera immédiate »

Dans une allocution télévisée, le président russe Vladimir Poutine a justifié l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe par la protection des populations prorusses et a annoncé son objectif, la démilitarisation du territoire ukrainien.

56 minutes. C’est la durée de l’intervention télévisée du président Vladimir Poutine diffusée à l’aube et débutant par ces mots : « J’ai décidé de lancer une opération militaire spéciale (…) Le but de cette opération est de protéger les personnes qui, depuis huit ans, sont victimes d’intimidation et de génocide de la part du régime de Kiev » a déclaré l’homme fort de Moscou.

Poutine va jusqu’à parler de dénazification en Ukraine. « Nous nous efforcerons de démilitariser et de dénazifier l’Ukraine, ainsi que de traduire en justice ceux qui ont commis de nombreux crimes sanglants contre des civils, y compris des citoyens de la Fédération de Russie. » La volonté de l’Ukraine d’intégrer le dispositif de l’OTAN et la perspective de voir des bases armées américaines à ses frontières, est la véritable cause de l’intervention russe, jugent certains observateurs politiques.

Des frappes militaires ciblant les infrastructures

Quelle sera l’ampleur et la durée de l’intervention russe ? On l’ignore, Vladimir Poutine a seulement déclaré que les plans russes « ne comprennent pas l’occupation des territoires ukrainiens » et s’est appuyé sur « l’article 51 de la partie 7 de la Charte des Nations unies », qui évoque le droit à la légitime défense, écrit le journal Le Monde.

S’adressant aux soldats ukrainiens, Poutine leur a demandé de déposer les armes et à rejeter la responsabilité « d’un possible bain de sang » sur le pouvoir ukrainien.

Vladimir Poutine.

Enfin, le numéro 1 russe n’a pas hésité à durcir le ton et à prévenir, Occidentaux en tête, d’une riposte immédiate en cas d’intervention étrangère. « Quiconque entend se mettre sur notre chemin ou menacer notre pays et notre peuple doit savoir que la réponse russe sera immédiate et aura des conséquences jamais vues dans son histoire. »

Sur le terrain, et selon les informations recueillies par Le Monde, la plupart des frappes russes auraient ciblé des infrastructures.

« Des attaques sont menées avec des armes de haute précision dans le but de détruire l’infrastructure militaire de l’Ukraine et ses systèmes de défense aérienne », déclare le ministère de la Défense russe.

Un premier bilan fait état de 50 morts

« D’autres bâtiments, précise le quotidien français, militaires et civils, ont toutefois été détruits, par exemple la tour de télévision de Loutsk, à une centaine de kilomètres de la Pologne, ou des bases militaires et des entrepôts dans tout le pays. »

Un premier bilan parle de 50 morts, quarante militaires et dix civils, selon les sources ukrainiennes. La loi martiale a été prononcée en Ukraine.

Plusieurs localités ont été prises par les Russes. « De source ukrainienne, plusieurs localités sont passées sous contrôle russe, notamment Milove et Horodychtche, 2 000 et 6 000 habitants. Les séparatistes ont également assuré avoir pris Chtchastia et Stanytsia Louhanska, deux localités plus importantes au nord de Louhansk. »

La plupart des pays occidentaux, Union européenne et Etats-Unis, ont condamné l’entrée des Russes sur le territoire ukrainien et les frappes militaires.