Edit Template
jeudi 25 avril 2024

Paris : 30 000 manifestants contre « les massacres » à Gaza

Manifestation Palestine Paris

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté ce dimanche place de la République à Paris en soutien au peuple palestinien et pour un cessez-le-feu immédiat dans la bande Gaza. C’est le premier rassemblement autorisé par la préfecture sans aucune interdiction préalable depuis la récente décision du Conseil d’Etat sur le sujet. Zoom.

Dimanche 22 octobre, une foule de milliers de manifestants se sont rassemblés place de la République pour demander la fin des opérations militaires à Gaza après deux semaines de bombardements intensifs de l’armée israélienne.

Le collectif « Pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » à l’initiative du rassemblement a déployé plusieurs estrades et une banderole appelant la France à « demander un cessez-le feu immédiat ».

Première manifestation parisienne autorisée

Encadré par un important dispositif de sécurité, le rassemblement était la première manifestation parisienne autorisée en amont sans avoir fait l’objet d’une interdiction par la Préfecture de police de Paris.

Les drapeaux palestiniens et les slogans contre la politique d’Israël furent donc repris à l’unisson par la foule réunie place de la République. La préfecture n’a pas signalé d’incidents.

Parmi les organisations, ayant participé au rassemblement, il y a eu de nombreux syndicats et structures citoyennes telles que La CGT, FSU, La France insoumise, l’Union syndicale Solidaires, l’AFPS, le Mrap, le Collectif des musulmans de France ou encore l’Union juive française pour la paix.

Une guerre d’élimination contre le peuple palestinien

Présente au rassemblement, la députée La France insoumise Aurélie Trouvé dénombrait, via son compte X (Twitter), plus de 30 000 personnes « rassemblés à Paris contre les massacres à Gaza ». Selon un décompte de la Préfecture de police, la manifestation a réuni environ 15 000 personnes.

Le président de l’Association France Palestine solidarité (AFPS), Bertrand Heilbronn a dénoncé, durant ce rassemblement, la position du président Emmanuel Macron accordant « un permis de tuer à Israël » :

« L’émotion est légitime [du côté israélien] mais son instrumentalisation est criminelle en servant à justifier une guerre d’élimination que l’État d’Israël est en train de mener contre le peuple palestinien. »

D’autres rassemblements de soutien aux Palestiniens étaient organisés partout en France. Un millier de personnes étaient mobilisées dimanche à Marseille pour un « rassemblement pour la paix« . A Lyon, une manifestation, autorisée au dernier moment et réunissant plusieurs milliers de personnes, a eu lieu samedi.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777