Catégories
Articles récents
18/09/2021
AccueilActualitesPandémie : le variant islamophobe repoussé de justesse au Parlement

Pandémie : le variant islamophobe repoussé de justesse au Parlement

La pandémie qui frappe le territoire français depuis trente ans a connu une nouvelle poussée de fièvre à l’Assemblée nationale. Un re-confinement populiste est sérieusement envisagé. Billet.

Après le Parti socialiste, dépositaire d’un projet de loi voté par la droite en 2004, après les nuées d’amendements Républicains à l’école, le Modem vient d’être frappée à son tour par le virus de l’islamophobie sous la forme d’un variant spécifique : la voilophobie.

L’affaire semble avoir révélé le développement d’un nouveau cluster dans les bureaux de vote. Dieu merci, la proposition d’amendement sanitaire anti-voile dans les bureaux de vote, mardi 29 juin, a été rejeté après un sursaut des forces vives de la Nation héroïque siégeant au Parlement. Cette victoire contre le variant H (hexagonal) a été obtenu, disons-le, au terme d’une lutte dithyrambique.

« Nous proposons que l’ensemble des membres d’un bureau de vote soient tenus à la neutralité, y compris religieuse » avait proposé le député Modem François Pupponi (« socialiste » jusqu’en 2018), ouvrant les hostilités. Il ne faut surtout pas « alimenter une spirale de stigmatisation et de haine » a aussitôt réagi la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa, connue pour ses prises de position audacieuses et courageuses en la matière.

Face aux attaques sibyllines d’un Eric Ciotti (LR) accusant le gouvernement d’avoir placé un « filet d’eau tiède » contre la menace islamiste et terroriste, une référence à la loi contre le séparatisme, Mme Schiappa a fait l’éloge du calme et de la maturité d’une Française de confession musulmane dont la présidence d’un bureau de vote avait été retirée en raison de son foulard. « Peut-être qu’avec plus dames comme elle et moins de gens comme vous la démocratie s’en porterait mieux » a répondu la prêtresse des bonnes âmes à l’élu des Alpes-Maritimes qui lui a tancé d’être « l’ambassadrice de la lâcheté et de l’inaction ».

Autre moment d’agitation et de spasmes républicains, l’échange de haute voltige entre Le « Républicain » Julien Aubert, contempteur de la « démocratie multiculturelle ou communautaire » et la socialiste de Paris, Lamia El Aaraje, qui lui a soufflé d’un ton magistral et d’une solennité martiale ces mots lourds comme l’airain : « Vous me donnez envie de vomir ».

Eric Coquerel, de la France Insoumise a de son côté dénoncé la « discrimination vis-à-vis des musulmans » qui est « la meilleure façon de propager le séparatisme ».

Quant à Sylvain Waserman, vice-président MoDem de l’Assemblée nationale, il a estimé que « le bureau de vote doit être un lieu de neutralité complète »

« Avoir une femme voilée dans un bureau de vote, est-ce un recul, un échec de la République, ou une victoire de la République » ? lui a finalement rétorqué Brahim Hammouche, du MoDem.

Comme quoi, de l’immunité parlementaire à l’immunité sanitaire, il n’y a qu’un pas.

A lire aussi :