Edit Template
vendredi 24 mai 2024

Palestine : l’essentiel des déclarations d’Emmanuel Macron au Proche-Orient

Palestine : l’essentiel des déclarations d’Emmanuel Macron au Proche-Orient

Le président français Emmanuel Macron s’est rendu à Tel-Aviv, mardi 24 octobre, où il s’est entretenu avec le président israélien, Isaac Herzog puis le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Dans l’après-midi, Emmanuel Macron était en Cisjordanie pour un échange avec le président de l’Autorité palestinienne. Les principaux points à retenir sur Mizane info.

Dans le cadre d’une visite de deux jours au Proche-Orient, Emmanuel Macron s’est rendu ce mardi à Tel Aviv où il s’est entretenu avec Isaac Herzog, président d’Israël, puis le Premier ministre, Benjamin Netanyahu. Il s’est rendu, par la suite, en Cisjordanie pour y échanger avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. Les visites du président français interviennent au 18e jour du conflit israélo-palestinien.

Le président français a rappelé sa pleine solidarité avec l’Etat hébreux et a surpris en proposant de créer une « coalition » internationale pour lutter contre l’organisation militante Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Coalition internationale et relance du processus politique

Dans sa déclaration, aux côtés de Benjamin Netanyahu, le président Emmanuel Macron, a appelé « à une relance décisive du processus politique avec les Palestiniens ». Il a estimé que « la cause palestinienne doit être entendue avec raison ».

Le président français a ensuite fait une surprenante proposition en affirmant vouloir que la coalition internationale mise en place, en 2014, contre Daech « puisse également lutter contre le Hamas » suite à son offensive du 7 octobre dernier. L’Elysée a rapidement apporté quelques précisions :

« Il s’agit de s’inspirer de l’expérience de la coalition internationale contre Daech et voir quels aspects sont réplicables contre le Hamas. Nous sommes disponibles pour réfléchir, avec nos partenaires et Israël, aux pistes d’actions pertinentes contre le Hamas. »

Benyamin Nétanyahou en a profité pour relever la dimension symbolique de l’offre française en soulignant que le Hamas « ce n’est pas l’Etat islamique à des milliers de kilomètres de l’Europe. C’est l’Etat islamique dans les banlieues de Paris ». Une déclaration choc sans aucune réaction de son homologue français.

Emmanuel Macron pousse Mahmoud Abbas à « lutter contre le Hamas »

Au cours de son allocution, Emmanuel Macron a tenu à évoquer le sort des otages israéliens détenus à Gaza : « Nous partageons aussi avec Israël une terrible épreuve, celle des otages ». Plus de 200 Israéliens seraient retenus dans l’enclave palestinienne dont neuf ayant également la nationalité française.

Dans l’après-midi, le président français était à Ramallah, en Cisjordanie, pour y rencontrer le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. La seconde intervention d’Emmanuel Macron s’est principalement concentrée sur un appel à lutter contre le Hamas.

« Je crois que nous partageons la même position, le rejet de toute violence », a-t-il déclaré à Mahmoud Abbas tout en indiquant vouloir « éradiquer » les terroristes  et travailler, en ce sens, avec « nos alliés et des acteurs de la région ».

Une visite contestée à Ramallah

Emmanuel Macron a de nouveau appelé les autorités israéliennes et palestiniennes à reprendre un « processus politique » pour la paix et insister sur la position française « qui consiste à voir deux Etats en capacité de cohabiter. »

Le chef d’état français a par ailleurs appelé le peuple palestinien et ses autorités à une « reconnaissance assumée » de l’Etat d’Israël et « l’importance de son existence et de sa sécurité ». Une déclaration qui a tancé Mahmoud Abbas qui a répondu que l’Autorité palestinienne reconnaissait le droit d’Israël à exister « depuis plus de quarante ans » et attendait que Tel-Aviv en fasse de même pour la Palestine.

Ces positionnements d’Emmanuel Macron en faveur du président de l’Autorité palestinienne ne font pas l’unanimité dans les territoires palestiniens. Plusieurs dizaines de palestiniens ont manifestés lors de l’arrivée du président français en Cisjordanie.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777