Edit Template
lundi 22 juillet 2024

Offensive du 7 octobre : un rapport contredit le récit officiel israélien

7 Octobre Palestine

Le récit de l’offensive palestinienne du 7 octobre n’a eu de cesse de faire couler beaucoup d’encre dans les médias. Depuis plusieurs semaines, des témoignages et un rapport de la police israélienne mettent à mal le récit officiel de l’Etat hébreu sur les évènements de cette journée : des hélicoptères de l’armée israélienne auraient tiré, sans distinction, sur plusieurs civils. Focus.

Le 18 novembre 2023, le quotidien israélien « Haaretz » a publié un rapport de la police israélienne indiquant que des hélicoptères de l’armée aurait bien touché des civils sur le site de la rave party durant la journée du 7 octobre.  Ces révélations viennent confirmer les témoignages de rescapés déjà paru précédemment.

Des détails qui viennent ainsi contredire le discours officiel israélien largement relayé dans les médias prétendant que des militants armées du Hamas auraient massacré froidement les participants du festival.

Les militants palestiniens n’avaient pas connaissance de la rave party

L’une des informations principales du rapport, relayé par le journal Haaretz, mentionne que les militants du Hamas palestinien n’avaient pas au connaissance du festival durant leur offensive. Ils seraient intervenus, à la base, pour se confronter aux gardes frontières israéliens en vue de négocier la libération de prisonniers.

L’organisation palestinienne aurait donc « découvert » le festival et agit sans aucune préméditation. Le rapport précise qu’un l’hélicoptère militaire est arrivé sur le site du festival et ouvert le feu aussi bien sur les hommes armés que sur de nombreux participants au festival.

« Selon une source policière, l’enquête indique également qu’un hélicoptère de combat des forces armées israéliennes qui est arrivé sur les lieux (…) a apparemment également touché des participants au festival. »

Le quotidien israélien dresse le bilan de 364 personnes tuées sur le site selon le rapport de la police israélienne.

Un autre journal israélien mentionne un récit similaire

Un autre journal israélien « Yediot Aharonot » fait état également de l’intervention des hélicoptères de l’armée de l’air israélienne lors de l’offensive du 7 octobre.

Le journal rapporte que les forces israéliennes « ont eu du mal à identifier les militants du Hamas ». Il ajoute que les pilotes d’hélicoptères « ont alors utilisé l’artillerie » contre les civils durant le festival.

« […] Les hélicoptères Apache furent obligés de se libérer de toutes les contraintes [permettant de distinguer] (…) Certains d’entre eux ont décidé d’utiliser des obus d’artillerie de manière indépendante sans obtenir l’autorisation de leurs supérieurs. »

Les conclusions de l’enquête contredisent donc littéralement le discours officiel israélien imputant l’exclusivité du massacre des participants du festival à l’offensive perpétrée par l’organisation du Hamas.

A lire aussi :

NEWSLETTER

PUBLICATIONS

À PROPOS

Newsletter

© Mizane.info 2017 Tous droits réservés.

slot777